« Cette Freebox Révolution que je ne verrai jamais »

Florence Santrot, journaliste pour le journal Métro, a demandé le renouvellement de sa Freebox V5 par une Freebox Révolution le 14 décembre. Commence alors un long parcours du combattant pour réceptionner cette nouvelle box, celle-ci ayant été envoyée au mauvais relais Kiala. La journaliste raconte, non sans humour, les démarches qu’elle a dû effectuer auprès de Free pour récupérer son colis. Extraits :
 
"Je me rends toute guillerette par un beau matin de 24 janvier au tabac-presse qui fait office de relais, ma vieille Freebox dans sa boîte. Avec tout dedans et avec « Retour Free Upgrade » marqué dessus comme demandé. Je suis un bon petit soldat. La très gentille vendeuse me demande ma carte d’identité et en profite pour me demander si « Upgrade », c’est mon nom de famille. Pas de moquerie, même pas un gloussement. J’ai tout gardé en moi et c’est une vraie fierté parce que le défi était de taille. J’explique donc que, non, je ne fais pas partie d’une famille d’origine hongroise nommée les « Upgrade » (j’ai rien dit sur mon prénom composé « Retour-Free » pour ne pas la froisser).

Enfin bref, elle pianote, fouille de-ci, de -là pour ensuite me déclarer la mine déconfite : « On l’a pas. C’est bizarre, hein ? ». Je hoche la tête et repart drapée dans ma dignité, ma p*** de Freebox v5 à la main qu’il faudra à nouveau redéballer le soir. Je vous passe les multiples appels les jours suivants au relais Kiala pour savoir si le colis est enfin arrivé. Telle soeur Anne, la vendeuse ne vit jamais rien venir.