Grand Emprunt : 7 projets pour le très haut débit

François Fillion a dévoilé lundi les 14 premiers projets bénéficiant du grand emprunt avec 53,1 millions d’euros d’aides et 137,5 millions d’euros d’investissement. A, Mortain, dans la Manche pour une visite consacrée aux investissements d’avenir, le premier ministre est revenu notamment sur le projet pilote de déploiement de la fibre optique jusqu’à l’habitant de la ville de Saint-Lô : un projet initié par Manche Numérique et confié en délégation de service public à Manche Telecom (groupe SFR).

 

Les autres sites pilotes sélectionnés sont la Communauté de communes Cœur de Maurienne (Savoie) ; le Conseil régional d’Auvergne (commune d’Issoire, Puy-de-Dôme) ; le Conseil général de Seine-et-Marne (commune de Chevry-Cossigny) ; Conseil général de Lozère (commune d’Aumont-Aubrac) ; Commune de Sallanches (Haute-Savoie).

 
Le Premier ministre a rappelé que le programme d’investissements d’avenir va "accélérer l’innovation" en mobilisant 35 milliards d’euros pour des secteurs stratégiques en termes de compétitivité, de croissance et d’emploi. Dans le domaine du numérique, 4,5 milliards d’euros sont consacrés au déploiement des infrastructures de très haut débit et au développement des usages et contenus numériques (respectivement 2 milliards et 2,5 milliards).

 
Avec le plan national très haut débit, François Fillon a souligné l’importance de la complémentarité entre investissements publics et privés. Opérateurs et collectivités territoriales ont des rôles essentiels à jouer pour atteindre "l’objectif d’une couverture totale du territoire en 2025". Il s’agit "aussi d’assurer sans attendre un véritable haut débit pour tout le monde", a précisé le Premier ministre. Pour cela, outre la fibre optique, il faudra "tirer parti des différentes technologies" telles que les réseaux filaires existants (ADSL), le hertzien (réseaux haut débit mobiles) ou le satellite.

 
Source : Portail du gouvernement ; e-moselle