Les syndicats de France Télécom dénoncent la communication « faux cul » d’Orange et SFR

 
Les syndicats CFE-CGC/UNSA de France Télécom – Orange se sont élevés, mercredi, contre les nouvelles campagnes publicitaires d’Orange et SFR. « Alors qu’ils mettent leurs salariés en vedette dans leurs nouvelles communications publicitaires, Orange et SFR détruisent toujours des emplois. » s’émeuvent-ils dans un communiqué.
 
Les syndicats s’appuient sur l’enquête publiée le 10 novembre 2010, par Libération qui dévoile que « En cinq ans, les plus grandes entreprises françaises ont détruit 39 400 emplois en France tout en engrangeant des profits et des dizaines de milliards d’aides de l’État. France Télécom y apparaît comme le champion du dégraissage (-27 600 salariés entre fin 2004 et fin 2009) et du malaise social, malgré des profits taille maxi (3,4 milliards l’an dernier). 
Globalement, l’ensemble des groupes de services, dont les télécommunications et la grande distribution, ont détruit 38 600 emplois sur la période (alors que les banques en créent) Les opérateurs de télécommunications en ont globalement détruit 17 400, Bouygues Télécom s’affichant comme le «bon élève » avec 15 400 emplois créés.
 
Décalage entre les nouvelles campagnes publicitaires et la réalité
 
« Dans le même temps, Orange et SFR lancent leurs nouvelles campagnes de communication. Elles ont pour point commun de mettre l’accent sur le service personnalisé rendu à leurs clients par les salariés des opérateurs. On y voit notamment des téléacteurs souriants apportant des solutions efficaces aux clients satisfaits.
 
Malheureusement, lorsqu’un client appelle son opérateur, un appel sur deux est pris en charge par… un sous-traitant de l’entreprise, dans un centre d’appel situé en France ou à l’étranger. Lorsqu’il s’agit d’une prestation rendue chez le client, installation, réparation ou assistance, c’est aussi trop souvent un sous-traitant qui intervient. », expliquent les syndicats
 
« Pire, chez France Télécom, le déploiement de la Fibre, qui redémarre avec 2 milliards d’euros d’investissements programmé d’ici 2015, sera intégralement sous-traité. Le Groupe a en effet décidé de confier à Arvato6 l’ensemble de la chaine de commercialisation de La Fibre. Les clients d’Orange ne seront donc jamais en contact avec les salariés de l’entreprise pour la gestion de leur abonnement très haut débit, offre d’avenir pour les réseaux fixes. »