2011 sera-t-elle l’année de la 3D ?

2011 sera-t-elle l’année de la 3D ?

Depuis février, la vente des télévisions 3D peine à décoller. Pourtant, Orange, Numéricâble et Free proposent déjà de nouveaux contenus 3D.

 
En mai dernier, Orange retransmettait le tournoi de Roland Garros, TF1 profitait de la Coupe du Monde pour diffuser les matchs de l’équipe de France en 3D. Dès la rentrée, Free annonçait l’arrivée de 4 nouvelles chaînes et 2 services de vidéos à la demande (VOD) diffusés en 3D sur l’ADSL et la fibre optique (FTTH). Les freenautes disposant de la Freebox Optique ont accès à canal + en 3D.

 

Depuis, Numéricâble a annoncé le lancement d’une chaîne en 3D (Ma chaîne 3D) et Orange proposera dès décembre un catalogue de vidéo à la demande en 3D.

 
La « révolution » est-elle en marche ?

Pour l’instant, la télévision 3D n’a pas encore trouvé son public du fait de la rareté des contenus disponibles en relief. Loin des estimations des professionnels du secteur, la 3D ne pèse que 2% sur le marché alors que l’on attendait 10% à la fin 2010.

 

Les attentes sont aujourd’hui minorées : « En France, nous avons revu notre estimation à la baisse, à 120 000 téléviseurs qui seront écoulés contre 250 000 » a précisé le cabinet GFK dans les colonnes du quotidien 20 minutes.

 
Mais la faiblesse des contenus proposés à ce jour n’est pas la seule cause des difficultés du lancement de la 3D. Si les fournisseurs d’IPTV se lancent à peine dans l’aventure, tous les fabricants ne commercialisent pas de TV 3D. Il n’y a donc pas de marché de masse. Les contenus sont certes un frein et la rareté en est un autre. Les prix de vente sont parfois jugés par les clients comme trop onéreux.

 
Cela dit les opérateurs font le pari de la 3D : « Nous croyons à la 3D, nous avons toujours pensé que l’année 2010 était celle de la découverte, pas celle de la généralisation massive, affirme-t-on chez Orange. Nous avons créé un canal 3D en mai dernier qui a vocation à s’étoffer dans les mois qui viennent.»
 

Source : 20 minutes