LTE-4G : les opérateurs mobiles virtuels plaident pour un statut Full MVNO

L’association Alternative Mobile, qui regroupe un grand nombre d’opérateurs de services mobiles, à l’exclusion des opérateurs de licences de marque et des MVNO contrôlés à plus de 50% par un opérateur hôte, a fait part ce matin de sa préoccupation quant au développement des offres d’opérateurs alternatifs.

 
L’association souligne que l’ARCEP a intégré des engagements en faveur du développement d’un modèle "Full MVNO" (opérateur mobile contrôlant toute son offre à l’exception de l’accès réseau) dans le cadre de l’appel d’offre pour l’attribution des fréquences résiduelles de téléphonie mobile 3G, lancé en février dernier.

 
Pour autant, Alternative Mobile signale qu’aucun des engagements proposés par l’ARCEP n’a été souscrit par les opérateurs de réseaux qui se sont portés candidats, si bien que le prochain appel d’offres pour les licences de 4ème génération représente "l’ultime chance de voir éclore en France un modèle "Full MVNO"", a-t-elle estimé.

 
"Pourtant, Alternative Mobile redoute que malgré la détermination de l’ARCEP, les arbitrages rendus par le gouvernement en perspective de la finalisation des appels 4G soient davantage dictés par des objectifs budgétaires de court terme en vue d’une maximisation de la valorisation des fréquences, que par des objectifs de long terme en faveur du dynamisme concurrentiel et de l’innovation dans le secteur des télécoms", ajoute l’association, qui redoute une "occasion manquée".

 
Source : Challenges