La Freebox : une véritable libération des moeurs numériques

La Freebox : une véritable libération des moeurs numériques

 

Le Figaro économie consacre aujourd’hui sa rubrique High Tech Story à la Freebox. Le journal reviens sur la genèse de la première box.

 

 

 

 

En 1999, Xavier Niel décide de fabriquer son propre boitier qu’il nomme dans un premier temps la "boite". Ce modem d’un nouveau genre "sert ainsi d’interface entre l’équipement informatique et/ou audiovisuel de l’usager et le réseau".

 

Quant un jour un proche, revenu d’Amérique latine, a proposé une boite de cigare labellisé "Freebox", le nom de la célèbre offre triple play fut tout trouvé. Ce nom va imposer à la concurrence le suffixe "box" à l’ensemble des produits proposant le même type d’offre.

 

 En 2002, la Freebox débarque sur le marché et propose une offre de surf illimité pour 29, 99 euros par mois alors que la concurrence propose encore des abonnements ADSL de 512kbit/s à 45 euros.

 

 

 

La téléphonie par IP entre en action dès 2003 et permet aux freenautes de téléphoner par internet à moindre coût voire gratuitement pour les appels entre freenautes.

 

 En décembre, les 3 composantes de l’offre triple play entrent en action. Les freenautes bénéficient à cette date de la télévision par ADSL : " La Freebox grille alors la politesse à France Télécom, qui avait noué un accord avec TPS pour tester la télévision par ADSL à Lyon". 

 

 

Ainsi, la Freebox a donné naissance à la Neufbox en 2002, la Livebox en 2004, la Darty-box en 2006 et la Bbox en 2009.

 

Source : Le Figaro économie