La VOD financera les oeuvres cinématographiques

 

Les acteurs du secteur de la télévision et du cinéma "s’en frottent les mains", ils ont obtenu de la commission européenne le droit à profiter d’une taxe sur la VOD pour financer l’industrie des contenus.

 

En 2009, 64% des français ont visionné de la VOD et en 2010, les experts envisagent que le marché représentera 150 millions d’euros de chiffre d’affaire.

 

A ce jour, la VOD n’est soumise à aucune obligation. En France, ce sont les chaînes qui financent la création via des obligations d’achat et de préachat d’oeuvres. Maintenant que les services de VOD ont trouvé leur viabilité financière, les opérateurs acceptent de participer au financement des contenus dès lors que leur chiffre d’affaire dépasse les 10 millions d’euros.

 

Frédéric Mitterand, le ministre de la Culture et de la Communication a annoncé que le décret sur les nouvelles obligations des services de vidéo à la demande est pratiquement prêt. Le texte devrait différencier la VOD à l’acte et celle à l’abonnement et 15% du chiffre d’affaire devrait être consacré à l’achat d’oeuvres européennes.

 

Source : Le Figaro Economie