Nancy : Mise en place du 1er laboratoire de haute sécurité informatique

L’Inria, l’institut national de recherche en informatique vient d’annoncer la mise en service à Nancy du premier laboratoire civil de haute sécurité informatique dont les recherches porteront notamment sur la protection des systèmes et la fiabilité des équipements.

 

L’Inria mènera des expérimentations et des manipulations à caractère "sensible" dans le domaine de la virologie informatique, l’analyse et la protection du réseau mais aussi la détection de vulnérabilités dans les systèmes communicants.

 

Le laboratoire doit également analyser les codes informatiques malveillants et élaborer les anti-virus du futur avec une nouvelle méthode de détection prenant en compte la capacité des virus à muter.

 

Les chercheurs travaillerons également sur la neutralisation des "botnets, ces réseaux d’ordinateurs infectés qui permettent d’envoyer du "spam" et qui pourraient aussi servir à attaquer des services internet.

 

Il est aussi prévu de s’intéresser aux autres technologies vulnérables comme les téléphones portables et les technologies embarquées.

 

A terme, les recherches pourraient permettre de lutter sérieusement contre la cyber-criminalité, mener des test de fiabilité des équipements industriels.

 

Le premier laboratoire "anti-virus" a bénéficié des financements de la Région Lorraine, de la communauté urbaine du Grand Nancy et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et profite à 3150 chercheurs dont plus de 1000 doctorants.

 

Source AFP