Très Haut Débit : entretien avec Hervé Maurey.

Très Haut Débit : entretien avec Hervé Maurey.

Média + s’est entretenu avec Hervé Maurey, sénateur de l’Eure et parlementaire chargé auprès du gouvernement de la mission sur le Très Haut Débit.

 

 

Nous vous annoncions dernièrement l’engagement financier de l’Etat sur le très haut débit. Pour autant, les exigences du président de la République seront-elles atteintes ? A l’issue de la clôture des Assises de la Ruralité qui s’est tenue en février dernier, Nicolas Sarkozy a annoncé l’objectif de raccorder 75% de la population en très haut débit d’ici 2020 et 100% en 2025. 

 

En donnant l’initiative aux fournisseurs d’accès, le sénateur recommande que "l’Etat demeure néanmoins un acteur actif pour s’assurer que l’intérêt général prime sur l’intérêt particulier des opérateurs".

 

Hervé Maurey considére que le déploiement du Très Haut débit devrait coûter 30 milliards d’euros. Dans sa missive, il recommande le déblocage de 10 milliards d’euros de fond public sur 15 ans. A cette heure, l’Etat a annoncé le déblocage de 7 milliards d’euros. Les fonds européens et ceux des collectivités territoriales pourraient s’ajouter à cette dotation.

 

Le déploiement du Très Haut débit devrait générer 365 000 emplois par an sur les 10 années à venir pour engendrer annuellement 20 milliards d’euros de valeur ajoutée. Dans son étude, le sénateur estime que le déploiement de l’infrastructure sera remboursé sur 10 ans et aura généré 700 millions d’euros d’économies par an.

Source Media +