NKM réfute les propos rapportés par l’AFP

Hier, nous vous informions que la secrétaire d’Etat à l’Economie se serait déclarée favorable à "des offres d’accès à Internet à différentes vitesses".

 

Interrogée par la rédaction de 01net, Nathalie Kosciusko-Morizet a démenti cette information.

 

Afin d’éviter la saturation des réseaux, certains fournisseurs d’accès demandent cette segmentation en vue d’augmenter le prix des forfaits. Pour justifier cette hausse, les opérateurs invoquent la raison de la bande passante.

 

Pour la secrétaire d’Etat, la mise en place d’un service à deux vitesses irait à l’encontre de la neutralité du net. Face aux journalistes de 01net, NKM a réfuté totalement les propos rapportés par l’AFP : "C’est exactement le contraire de ce que je pense. Il n’est pas question d’avoir un Internet à deux vitesses [pour le Web d’un côté et la vidéo de l’autre, NDLR], je suis opposée à la segmentation marketing du réseau."