SFR refuse toute négociation avec Free sur le réseau 3G

SFR refuse toute négociation avec Free sur le réseau 3G

 

L’Autorité de la concurrence a estimé en début de semaine que les opérateurs actuels devraient ouvrir leur réseau 3G à Free afin qu’il puisse dès 2012 ou même avant, proposer des offres équivalentes à ses concurrents.

 

Sans attendre, SFR annonce refuser toute négociation avec Free sur le dossier de la 3G : "Free a eu le choix entre être un opérateur commercial, c’est-à-dire un MVNO (sans réseau), ou un opérateur de réseau. Il a choisi de devenir un opérateur de réseau. Cela implique une obligation de déploiement d’infrastructures", a déclaré le PDG de SFR, Frank Esser, dans les colonnes des Echos.

 

Le coup de pouce demandé par les sages de l’Autorité de la concurrence n’y changera rien. Le patron d’SFR explique qu’il a besoin des capacités de la 3G pour ses clients.

 

Le détenteur de la quatrième licence mobile, Free Mobile doit pourtant trouver un compromis tarifaire avec Orange, Bouygues et SFR pour accéder à l’un de leurs réseaux 3G.

 

Et le régulateur reste discret sur le dossier. L’Arcep impose seulement des accords d’itinérance sur les réseaux de deuxième génération (2G) permettant de transmettre la voix. L’autorité des télécoms devrait pourtant indiquer son sentiment sur le dossier à la vue du développement important du marché des Smartphones.

 

Alors que les licences 4G seront bientôt distribuées, Free Mobile ne dispose pas de la 3G pourtant nécessaire au développement de l’internet mobile.

Source Nouvel Obs