Hadopi : C’est parti pour la surveillance des réseaux P2P

Hadopi : C’est parti pour la surveillance des réseaux P2P
 
La Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France a en effet transmis un communiqué de presse indiquant que "La CNIL, vient de donner son accord à la SPPF pour procéder à des collectes automatisées d’adresses IP d’utilisateurs mettant à disposition illicitement sur les réseaux P2P des phonogrammes et/ou des vidéomusiques déclarés à son répertoire social. 

La SPPF va être en mesure, dans les semaines à venir, de saisir la HADOPI, via ses agents assermentés, afin que cette autorité indépendante adresse, par l’intermédiaire des FAI concernés, des recommandations aux abonnés à Internet, dont l’accès a été utilisé pour mettre à disposition, sans autorisation des titulaires de droits, des fichiers musicaux protégés.
 
Cette décision va ainsi permettre la mise en œuvre effective du dispositif pédagogique et préventif confié à la HADOPI par le législateur en 2009 et que les labels Indépendants de musique avaient soutenu. »
 
Internautes, soyez prévenus, les réseaux P2P (et uniquement ceux là) sont désormais sous surveillance. 
 
Source : PCInpact