Free Mobile : un segment 3 fois plus grand que celui des FAI

Free Mobile : un segment 3 fois plus grand que celui des FAI


Une offre simple, des coûts bas et toujours des services supplémentaires, la recette a fait ses preuves. Avec Free Mobile, les ingrédients seraient les mêmes encore faut-il que l’opérateur soit compétitif face à la concurrence.

 
Iliad s’appuie sur la force de sa marque, sa base d’abonnés et son réseau pour entrer dans la compétition du mobile. Avec 19,7 millions d’abonnés à internet, la progression des recettes ralentit. En se lançant dans la téléphonie mobile et même si le pari est osé, Iliad compte bien bénéficier d’une nouvelle source de croissance. Le mobile est un segment trois fois plus grand que celui des fournisseurs d’accès à internet.

 
En ce qui concerne Alice, l’excédent brut d’exploitation de cette dernière est dans le vert et les résultats positifs devraient se faire sentir. Avec le dégroupage total, Free fidélise ses clients et les détache de France Télécom. En ce sens, le FAI semble avoir les « reins » solides et espère compter 90% d’abonnés dégroupés à moyen terme.

Pour la fibre, l’investissement devrait être colossal, il faut cependant le pondérer à la location du réseau « cuivre » qui représente une facture de 9€ par mois et par abonnement pour Free.
En attendant, les actionnaires ont confiance. Depuis 2004, le titre a été multiplié par 5.
 

Source Le journal des finances