La CNIL et neuf de ses homologues interpellent Google.

La CNIL et neuf de ses homologues interpellent Google.


Dans un courrier daté du 19 avril, Alex Türk, le président de la CNIL et ses homologues en Allemagne, au Canada, en Espagne, Irlande, Israël, Italie, Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni ont exprimé leurs préoccupations quant au respect de la vie privée négligé par le réseau social de Google Buzz.

Phénomène rarissime, l’ensemble des « Commissions nationales de l’informatique et des libertés » demandent au géant américain de « montrer l’exemple » en matière de protection de la vie privée des internautes : "Nous avons été troublés par votre lancement récent de l’application de réseau social Buzz, qui a été fait dans le mépris des normes et des lois fondamentales en matière de protection de la vie privée".

 
La lettre commune est adressée à Google au titre de "chef de file du monde virtuel". Google Mail, ou Gmail, constitue un service de courriel privé et personnel, mais il a soudain été combiné au réseau social Buzz. Pour ce faire, Google a automatiquement attribué aux utilisateurs un réseau d’ "amis " constitué des contacts avec lesquels ils correspondent le plus sur Gmail. Les utilisateurs n’ont pas été informés préalablement des modalités de fonctionnement de ce nouveau service et n’ont pas donné leur consentement. Depuis, la société a présenté ses excuses et a modifié son service de confidentialité pour répondre à cette dernière critique.

 
La lettre comprend des recommandations spécifiques pour améliorer les mesures de protection de la vie privée, et demande à Google d’expliquer comment il se conformera à l’avenir aux lois nationales en matière de protection de la vie privée.

 

Elle demande à Google comme à toute organisation qui détient des données personnelles d’intégrer les principes fondamentaux comme recueillir et traiter seulement les renseignements privés nécessaires à la production du service, fournir une explication claire en vue de permettre aux utilisateurs de donner un consentement éclairé, créer des paramètres par défaut protégeant la vie privée et l’implication de mécanismes adéquats pour obtenir le consentement des utilisateurs, procéder simplement à la résiliation…

Source CNIL