Déploiement de la fibre optique : l’inquiétude de Bouygues Télécom

Déploiement de la fibre optique : l’inquiétude de Bouygues Télécom

La semaine dernière, Martin Bouygues a rencontré le régulateur (ARCEP) au sujet des investissements concernant la fibre optique. Opposé au principe de construction de plusieurs fibres à l’intérieur des immeubles dans les grandes villes, le PDG du groupe Bouygues n’a pas obtenu gain de cause face au président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Jean-Ludovic Silicani.

 
Bouygues, qui bénéficie d’une faible marge d’abonnés par rapport à ses concurrents, s’inquiète d’un investissement lourd et difficile à rentabiliser avec le déploiement de plusieurs fibres à la verticale dans les immeubles neufs : « Développer quatre fibres dans les immeubles alors que l’on ne sait même pas en saturer une seule est inutile et coutera 5 milliards d’euros ».

L’opérateur a prévu d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros dans le cadre du déploiement de la fibre optique mais cela ne suffira pas. Bouygues Télécom serait alors contraint de louer les infrastructures de ses concurrents. On reproduirait ainsi le schéma du cuivre avec des réseaux loués à la concurrence. Les chiffres de « location » d’Orange, SFR et Iliad n’ont encore pas été rendus publics ; peut être parce que le régulateur les a jugé trop onéreux. 

 
Dans l’impasse, le groupe Bouygues devrait déposer un recours devant le Conseil d’Etat ou saisir l’Autorité de la concurrence.

Source : Les Echos