Canal plus sanctionné par le CSA suite aux propos de Zemmour

Canal plus sanctionné par le CSA suite aux propos de Zemmour

La polémique est née dans l’émission Salut les Terriens le 6 mars dernier diffusée sur Canal +. La chaine a été mise en demeure par le CSA pour les propos tenus par Eric Zemmour lors de l’émission : "Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait"

Le CSA a estimé que les déclarations du chroniqueur étaient contraires à la convention d’autorisation d’émettre de la chaine. Etonné de la décision du CSA, les dirigeants de Canal + n’approuvent pas les propos du journaliste mais se défendent derrière la liberté d’expression et le fait que la télévision est un lieu de débat. Dans l’article IV de la convention passée entre le CSA et Canal + à la dénomination Obligations générales et déontologiques (article 8), il est stipulé que Canal + SA, Vivendi Universal garantit l’indépendance éditoriale de la chaine dans le respect des principes constitutionnels dans la limite où elle n’encourage pas les comportements discriminatoires en raison de race, de sexe, de la religion ou de la nationalité. Si Canal + est sanctionné par le CSA, Eric Zemmour est quant à lui convoqué par la direction du Figaro lundi prochain pour un entretien préalable a un licenciement lié à ses propos. Le chroniqueur a néanmoins présenté ses regrets à la Licra dans une lettre rendue publique. Celle-ci rappelle que sa volonté n’a jamais été de stigmatiser «les noirs ou les arabes comme délinquants». L’objet de ce courrier est aussi de prolonger le dialogue avec la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme loin de l’enceinte d’un tribunal. Eric Zemmour se retrouve dans une position difficile et devra assumer le poids de ses propos dans la suite de sa carrière.

 Licra AFP