Communications box vers mobiles, un jackpot pour les opérateurs ?

Communications box vers mobiles, un jackpot pour les opérateurs ?

Dans la presse ce matin, est rapportée l’action entreprise par une e association de consommateur fustigeant le coût des appels depuis une box vers les téléphones mobiles. « Lorsqu’un consommateur appelle un mobile à partir d’un téléphone fixe ou d’une « box », son opérateur fixe lui facture en moyenne 25 centimes par minute. Pour l’opérateur le coût de cette même minute est de l’ordre de 5 centimes » précise-t-elle dans une pétition lancée sur Internet : arnaquefixemobile.fr.
 
Selon une étude cette association, rapportée par La Tribune, les différents opérateurs réaliseraient une marge brute de 1,2 milliards d’euros par an sur les appels vers les mobiles. La plus grosse part, soit 943 millions d’euros reviendrait à Orange. En termes de marge, ce serait SFR qui surfacturerait le plus.
 
On ne peut malheureusement que déplorer que les tarifs des box vers les mobiles soient si élevés et que les opérateurs ne répercutent pas la baisse des tarifs de gros sur celui payé par l’abonné final. Les tarifs des appels mobile – mobile, hors forfaits, sont cependant généralement supérieurs à celui des appels depuis une box, notamment en heure creuse ou les opérateurs ADSL pratiquent des tarifs finaux proches des tarifs de gros, même s’ils facturent une charge d’appel excessive.
 
Si cette action est louable et vise à faire baisser les tarifs, elle émane cependant d’une association inconnue des opérateurs, comme le note La Tribune. Une simple recherche permet de constater que l’achat du nom de domaine de l’association ainsi que celui de la pétition n’ont été achetés que le 8 janvier 2010. Elle propose en outre un site quasiment vide, en dehors de cette action. Le groupe Facebook de l’association ne compte d’ailleurs que 4 membres. Comment une association aussi jeune peut-elle réaliser une étude si précise sur les marges des opérateurs concernant les appels box – mobile ? De même, nous connaissons la difficulté d’être repris par la grande presse nationale. Or, avec à peine 2 mois d’existence, Consolib se paye le luxe d’être prise au sérieux par des quotidiens comme La Tribune ou aujourd’hui en France qui consacre de longs articles à cette action. Elle connait visiblement très bien les rouages de la communication. Un des opérateurs estime d’ailleurs dans la Tribune que cette association « émane sans doute de Bouygues Télécom, qui a déjà fait circuler des estimations similaire ».
 
Il se pourrait donc qu’il s’agisse plus d’une opération de lobbying que de l’action d’une association de consommateurs, les chiffres avancés sont donc à prendre avec précaution (ils n’ont d’ailleurs pas été confirmés par l’ARCEP). Cela n’enlève cependant rien au fait que les opérateurs ne répercutent pas la baisse des terminaisons d’appel décidée par l’ARCEP. Espérons d’ailleurs que Free propose prochainement le forfait "4h mobile" à 10 euros déjà disponible pour les abonnés Alice.