Le CSA comptait sur Free pour sauver la TMP, c’est râpé

Le CSA comptait sur Free pour sauver la TMP, c’est râpé
Hier avait lieu au CSA la réunion de la dernière chance pour sauver la télévision mobile personnelle. Aucun des opérateurs télécom ne souhaite en effet mettre la main à la poche pour déployer cette nouvelle technologie. Ils pointent du doigt la norme technologique, le manque de téléphones disponibles et le fait que ce service est déjà disponible sur leurs réseaux 3G.
 
Mais le CSA comptait leur mettre la pression en s’appuyant sur l’arrivée de Free dans le mobile. Ce dernier a en effet annoncé « qu’il envisageait de distribuer un service de télévision sur mobile »
 
Mais pour Free, il est nécessaire d’avoir un accord commun. Il a donc finalement rejeté le principe, Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, soulignant que l’opérateur « n’avait même pas encore son premier abonné ».
 
Le CSA va tout de même signer les autorisations d’émettre en mars et les différents acteurs (sauf les opérateurs télécom donc) auront 2 mois pour s’organiser dans une société commune. « Il n’y aura jamais de société commune. C’est terminé », a cependant souligné un responsable de chaîne de télévision.