Les 2 blocs restants de la licence 3G mis à prix à 120 millions d’euros

Les 2 blocs restants de la licence 3G mis à prix à 120 millions d’euros

 
Pour autant, il ne s’agit que d’un prix de réserve. Des enchères à pli fermé et à un tour devront désigner les futurs acquéreurs. De plus, il sera pris en compte les conditions d’accueil faites aux opérateurs mobile virtuels qui pourront faire augmenter la valeur de l’enchère d’un coefficient de 1 à 2. L’opérateur qui offrira les meilleures conditions pourra donc voir la valeur de son enchère multipliée par 2
 
Free va-t-il participer à ces enchères ?
 
Si l’on sait qu’Orange participera à ces enchères, Free a également annoncé que ces fréquences l’intéressait. Pour autant, il militait pour que le prix de réserve soit de 50 millions d’euros. Avec un ticket d’entre d’un minimum de 120 millions d’euros, les choses se compliquent donc pour l’opérateur. Pas sûr cependant qu’il laisse le champ libre à ses concurrents, ne serait-ce que pour faire grimper les enchères.
 
Les prochaines échéances
 
Les choses devraient maintenant aller très vite. La Commission consultative des communications va être saisie par le ministère de l’Industrie et rendra son avis le 5 février. Ensuite c’est l’ARCEP qui prendra en charge le dossier et qui devrait lancer les appels à candidature dans les jours qui suivent.