Free ne facture plus temporairement les appels vers Haïti

Free ne facture plus temporairement les appels vers Haïti
 Selon Libération, tout comme les autres opérateurs, Free aurait renoncé à facturer les appels vers Haïti. Le fournisseur d’accès à Internet n’a cependant pas officiellement annoncé depuis quand et jusque quand cette gratuité sera appliquée.
 
Toutefois, quel que soit l’opérateur, l’annonce de la gratuité vers Haïti ne représente pas un gros investissement puisque les communications sont quasiment coupées depuis le tremblement de terre. D’autres opérateurs n’hésitent d’ailleurs pas à utiliser cette catastrophe humaine pour se faire de la publicité, en publiant un communiqué de presse à cet effet.
 
Merci à Max2
 
Précision : Face à la levée de bouclier de certains lecteurs dans les commentaire, j’apporte une précision quant à la dernière remarque de l‘article. Tout d’abord, en aucun cas il n’a été dit que c’était une mauvaise chose que les opérateurs offrent temporairement les communications vers Haïti.
 
Ensuite, effectivement, cette opération ne va pas coûter très cher aux opérateurs d’une part par ce que les communications sur place sont en grande partie coupées et que la diaspora Haïtienne en France métropolitaine est restreinte (40 000 personnes)
 
Enfin, tous les opérateurs et plus largement les entreprises (ou même les associations comme Univers Freebox) utilisent les communiqués de presse pour espérer qu’ils soient repris par les différents titres de presse et ainsi obtenir une publicité gratuite. Parfois l’objet de ces communiqués de presse relate une réelle innovation ou avancée, parfois cela est plus du ressort d’un coup de com (comme par exemple annoncer l’ajout de 3 destinations téléphoniques exotiques, ou dans la cas présent, la gratuité pour 1 mois des appels vers Haïti). Dans l’absolu, utiliser ce procédé est de bonne guerre et si ça permet de faire parler de l’entreprise pour pas cher, tant mieux pour elle.
 
Ce qui est choquant dans le cas présent, c’est de faire appel à ce dernier procédé en utilisant une actualité dramatique. Il est bien sur évident que si un opérateur offrait les communications vers le Malawi durant 1 mois, il ne publierait même pas de communiqué de presse tant cela est une avancée insignifiante et représente un coût insignifiant (même si ça serait très utile pour les quelques personnes qui en bénéficieront). Et quand bien même un communiqué serait publié, il n’aurait quasiment aucune chance d’être repris. Dans le contexte dramatique d’Haïti, cela permet par contre un gros coup de pub. Et c’est en ce sens qu’il est triste de voir des opérateurs surfer sur cette vague pour faire parler d’eux, alors même que la quasi-totalité des opérateurs offrent les communications vers Haïti sans pour autant publier de communiqué de presse. L’objectif de cette action devrait être d’aider les personnes concernées par ce drame et non de faire parler de soi.