Hadopi : sécuriser son wifi, mission impossible ?

Hadopi : sécuriser son wifi, mission impossible ?

 

Après un résumé sur cette loi ainsi qu’une explication sur les différentes failles possibles sur votre ordinateur susceptible d’être impliqué pour vous incriminer en tant que "pirate" lors de l’exploitation de celle-ci, Bluetouff fait un petit tour sur les fameuses "box" qui font fureur en France et qui se sont démocratisées. Un récapitulatif sur les différents protocoles de sécurisation du wifi disponibles et ainsi que ses failles possibles sont explicités, et nous pouvons nous apercevoir que la freebox fait partie des bons élèves.

 

Free est le seul fournisseur d’accès à observer de bonnes pratiques. Par défaut le WiFi n’est pas activé, il faut explicitement l’activer sur la console d’administration pour pouvoir en profiter. Si on peut regretter d’avoir à passer par son site web pour configurer sa box, Free propose une information claire qui encourage ses abonnés à utiliser le WPA/CCMP.
Free rend également la tâche plus complexe aux attaques informatique : l’opérateur a mis en place une protection contre l’injection de paquets ARP, rendant bien plus longues les attaques sur les protocoles faillibles.

 

Mais là où ce type de réseau, initié par Neuf, propose à l’internaute nomade de bénéficier de la NeufBox d’un autre Neufnaute (et donc de son adresse IP), Free a innové en proposant l’attribution d’une adresse IP publique spécifique au Freenaute qui se connecte sur la Freebox d’un autre Freenaute.
FreeWifi est donc actuellement un réseau sur lequel les Freenautes partageurs ne risquent pas de se voir accusé de faits dont ils ne sont pas responsables. Les autres opérateurs devront s’aligner afin de proposer ce genre d’architecture s’ils ne veulent pas que leurs abonnés ne soient accusés à tort.

 

Ce livre est très complet, ainsi pour les personnes qui veulent s’initier et veulent sécuriser leur wifi au mieux tout en comprenant ce qu’ils font, il vous sera utile.