VOD: les films bientôt disponibles 4 mois après leur sortie en salle

VOD: les films bientôt disponibles 4 mois après leur sortie en salle

C’était une des contreparties de la loi sur le piratage : rendre l’offre de téléchargement légale plus attractive. On attendait donc les propositions du gouvernement et des majors du cinéma à ce sujet.

"Nous souhaitons réduire ce délai à quatre mois pour les deux supports sans pénaliser l’exploitation en salles. Une concertation avec les professionnels est en cours. Nous agirons par décret si elle n’aboutit pas", a déclaré Mme Albanel au Journal du Dimanche quelques jours avant l’examen à l’Assemblée du projet de loi HADOPI. Pour rappel, le délais de diffusion d’un film en VOD est actuellement de 7 mois et demi.

C’est une avancée notable dans le bons sens, même si d’autres points des offres VOD sont encore à améliorer. Si 80 % des nouveautés sont maintenant disponibles sur les offres de vidéo à la demande (contre à peine 20% au lancement de ces offres), reste la question du tarif. La location d’un film en VOD coûte 2 à 3 fois plus chère que la location d’un DVD physiques alors même que les coûts de distribution sont inférieurs.

De même, la concurrence des offres de VOD, en particulier celles proposées par les box, est très limitée. Non seulement il y a peu d’acteurs, mais ils proposent exactement les mêmes tarifs. D’autres modèles existent pourtant comme celui proposé par Cdiscount qui offre une sélection de films en téléchargement, celle-ci étant financée par la publicité.

C’est pourtant le sens de l’histoire que d’adapter l’industrie du cinéma à ces nouveaux moyens de diffusion et non d’aller à contresens en freinant des quatre fers ces évolutions et en adoptant des lois rétrogrades.