Telecom Italia supprime 4.000 emplois

<>

En parallèle, le chiffre d’affaires du groupe devrait augmenter de 3% par an pour la période 2009-2011.

Selon Les Echos, la priorité du groupe réside dans "la réduction des coûts, la cession d’actifs non stratégiques (pour 3 milliards d’euros) et une discipline financière rigide. La dette devrait être ramenée au-dessous de 5 milliards en 2011, avec un ratio dette sur résultat brut d’exploitation de 23".

Racheté par Iliad (Free), l’ex filiale de Telecom Italia France, commercialisée en France sous la marque Alice, échappe donc à cette vague de suppression de postes. Même si, la fusion avec Free, aura amputé les salariés Alice de 340 postes.