Interview des nouveaux commentateurs de Free Ligue 1 Uber Eats, des ex Canal+ et BeIN Sports recrutés par Free

Interview des nouveaux commentateurs de Free Ligue 1 Uber Eats, des ex Canal+ et BeIN Sports recrutés par Free

Free s’entoure d’une nouvelle équipe pour Free Ligue 1 Uber Eats.

Free propose la seule offre avec 100% de la Ligue 1 Uber Eats en extraits vidéo en quasi direct. La relance de ce service fera plaisir à tous les fans de foot qui vont pouvoir, à partir d’aujourd’hui, retrouver les meilleurs moments des matchs de la nouvelle saison sous forme d’extraits vidéo en quasi-direct et accéder à une multitude de fonctionnalités, que ce soit via les applications mobiles ou directement sur les Freebox. Pour les abonnés Free, ce service est gratuit, mais il sera payant pour les non-abonnés Free.

C’est l’une des nouveautés de cette saison 2021/2022. Les extraits de match seront commentés en live par une équipe de journalistes expérimentés et déjà très identifiés par les amateurs de football et du championnat de France. Ce nouvel habillage sonore permettra à Free Ligue 1 Uber Eats de satisfaire la demande des fans et d’accompagner leurs émotions tout au long du feuilleton qu’est la Ligue 1 Uber Eats.

Entretien avec Sébastien Dupuis (Journaliste passé par Canal+) et Antoine Morin (Journaliste passé par beIN SPORTS) :

Pourquoi avoir choisi de commenter pour Free cette saison ?

Sébastien Dupuis : Je suis devenu un consommateur de l’app. En soirée, en famille, au boulot, j’ai tous les buts de tous les matchs. Et je me suis dit que ce serait top qu’en plus, ces moments soient commentés. Quand Free m’a contacté pour commenter les affiches de L1, j’ai donc écouté très attentivement !

Antoine Morin : Free m’a fait confiance sur la deuxième partie de saison pour commenter une affiche par journée. C’était logique de poursuivre cette aventure sur un projet qui représente une nouvelle façon de faire vivre le match.

Parlez-nous des spécificités de l’exercice 

S.D. : Cela demande de la rigueur et de la précision. Ce sont des fragments de 30 secondes où il faut être dans le rythme, informatif et accompagner au mieux les images. En quelques instants, on doit savoir qui a marqué, qui a passé, le score et la couleur du match. De l’info pure.

A.M. : Ce qui change le plus c’est que la majeure partie de notre commentaire ne sera pas utilisé. Il faut donc éviter les anecdotes ou digressions et rester collé au déroulé de l’action, faire des phrases courtes.

Quel scénario voyez-vous se dessiner dans la conquête pour le titre ?

S.D. : Après le titre Lillois, le PSG est en train de faire un recrutement XXL. Quid de Lille et sa capacité à garder l’ossature championne cet été. L’OM s’est bien renforcée. Lyon tourne bien en préparation. Il y aura Monaco, Rennes, peut être Nice et une ou deux surprises. On espère bien sûr du suspens.

A.M. : Comme après chaque saison où il n’a pas été champion, le PSG va vouloir réaffirmer son statut et son recrutement le prouve. Je ne serais pas surpris d’un cavalier seul. Maintenant, entre Monaco qui a peu bougé, l’OM et Nice qui font des mercatos prometteurs et Lyon qui a été cherché un coach capable de bonifier son jeune effectif, on peut avoir une très belle lutte pour la C1.

Quel est ton gimmick ou ta phrase caractéristique ?

S.D. : Je n’ai pas forcément de Gimmick mais j’aime bien tenir une note sur un but. Sans hurler, juste pour appuyer et accompagner un moment fort d’un match. Un complément d’émotions.

A.M.  : C’est « la sanction administrative » que j’utilise au moins une fois par match pour désigner un carton jaune. J’ai entendu un ancien arbitre l’employer, ça m’a fait rire, et je me la suis appropriée.