Les offres très haut débit de Starlink d’Elon Musk commencent à débarquer dans l’Hexagone mais c’est très cher

Les offres très haut débit de Starlink d’Elon Musk commencent à débarquer dans l’Hexagone mais c’est très cher

… Uniquement en précommande pour le moment. Le très haut débit par satellite de SpaceX s’invite en France avec la création d’un tout nouveau site web Français.

Les premiers pas de l’offre internet de SpaceX dans l’Hexagone. Starlink a lancé récemment son site Web entièrement en Français et permet d’ores et déjà de réaliser une pré-commande de votre accès internet à très haut débit par satellite, sous réserve d’une adresse éligible.

Attention cependant, il est précisé sur le dit site : “ Starlink est actuellement disponible pour un nombre limité d’utilisateurs par zone de couverture. Les commandes seront traitées par ordre d’arrivée, selon le principe du « premier arrivé, premier servi » “. Vous pouvez d’ores et déjà saisir votre adresse et remplir le bulletin de pré-commande. A noter, il faudra réaliser votre commande sous 15 minutes.

Côté tarif, il faudra donc compter 99€ comme dépôt de garantie, 499€ pour tout le kit de connexion comportant une parabole, un routeur Wi-Fi et plusieurs accessoires et 59€ de frais de livraison. Une fois le service activé, l’abonnement sera facturé 99€/mois. Une offre donc assez peu accessible, mais qui pourrait s’avérer utile dans les zones très isolées.

Pour rappel, en février dernier, l’Arcep a donné son feu vert à Space X. La société aérospatiale de l’entrepreneur et milliardaire Elon Musk dispose ainsi de fréquences pour proposer Starlink dans l’Hexagone. Ayant pour objectif de réduire les zones blanches et de couvrir la planète, cet accès à Internet fixe repose sur une constellation de satellites avec déjà 1300 appareils envoyés en orbite et 42 000 sont prévus, mais également sur des stations de base, installées au sol et permettant de faire la liaison avec le réseau terrestre. Trois stations ont d’ailleurs été autorisées en France, selon l’Arcep. Il s’agit de celles d’Ornon (en Gironde, près de Bordeaux), de Saint-Senier-de-Beuvron (dans la Manche) et Graveline (dans le Nord).

Selon le gendarme des télécoms, le service Starlink peut utiliser la bande de fréquences 10,95-12,70 GHz (sens espace vers Terre) et 14-14,5 GHz (sens Terre vers espace) pour les terminaux utilisateurs de type paraboles. Ces fréquences servent pour la transmission du signal du satellite vers le terminal de l’utilisateur. Le service prend également appui sur la bande 17,8-19,3 GHz (sens espace vers Terre) et 27,5-30,0 GHz (sens Terre vers espace) pour les passerelles, essentielles au fonctionnement du réseau. Ces fréquences permettront au satellite de se connecter au réseau terrestre. Le service comptabilisait, d’après le géant américain, plus de 500 000 précommandes.

Tout le monde ne se réjouit pas de l’arrivée de l’américain dans le pays, l’installation d’antennes a déjà fait l’objet d’une levée de boucliers dans plusieurs communes.