Victime d’une arnaque, sa carte SIM est piratée et son compte en banque vidé

Victime d’une arnaque, sa carte SIM est piratée et son compte en banque vidé

En janvier, le début d’un cauchemar d’un Tarnais victime du “Sim Swap”. Un seul SMS a suffit pour vider entièrement son compte en banque.

Le début d’année es très difficile pour Jean-Michel, quinquagénaire vivant dans le Tarn. En janvier, celui-ci reçoit des SMS sous le nom d’Orange annonçant “votre demande de résiliation a bien été prise en compte”. Inquiet, celui-ci contacte son FAI qui le rassure : aucune anomalie sur son compte.

Cependant, quelques semaines plus tard, Jean-Michel reçoit un appel provenant “d’un numéro local, je ne me suis pas méfié” explique-t-il à France 3 Occitanie. Son interlocuteur se fait passer pour un conseiller Orange, très bon même. “Il parlait français parfaitement, très calmement. Il m’explique que si je n’étais pas à l’origine de la demande de résiliation, il fallait que je change mes codes d’accès.” relate-t-il.

Après avoir cliqué sur le lien et modifié ses identifiants, l’abonné réalise que le numéro affiché était celui de sa ligne fixe et réalise la supercherie. Trop tard. En effet, quelques minutes après l’appel, son téléphone ne reçoit plus de réseau.

Jean-Michel a en fait été victime du Sim Swap, une technique consistant au hack d’une carte SIM en particulier. Plus précisément, le malfrat transfère le numéro de téléphone d’une personne vers une carte SIM qu’il possède.

Généralement, le pirate cherche à tromper l’opérateur en se faisant passer pour une victime et, une fois le numéro récupéré, il peut recevoir le SMS d’authentification nécessaire pour accéder au compte bancaire de l’abonné pour affirmer être l’auteur de paiements réalisés au nom de sa victime. C’est ce qu’à réalisé Jean-Michel début avril, puisque plusieurs prélèvements ont eu lieu sur son compte en banque. 

Au total, 850€ ont été débités de son compte et les opposition faites auprès de sa banque, ou le changement sept fois de sa carte de crédit n’a rien changé. “Je ne sais pas comment ils font, c’est impossible de s’en défaire” déplore Jean-Michel. Et aucune solution de la part de son opérateur ou de sa banque, même si son compte est complètement vidé.