Réseaux Mobiles France : l’application pour en savoir plus sur les antennes de Free et ses rivaux se met à jour

Réseaux Mobiles France : l’application pour en savoir plus sur les antennes de Free et ses rivaux se met à jour

Donnant la possibilité d’en savoir davantage sur les antennes de son opérateur, l’application mobile Réseaux Mobiles France bénéficie d’une mise à jour. Petit tour des nouveautés et améliorations.

Disponible gratuitement sur le Play Store de Google, “Réseaux Mobiles France” a évolué vers une version estampillée 1.1.11. L’application permet pour rappel de connaitre la position et les caractéristiques des antennes d’Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR.

Au rang des améliorations visibles par l’utilisateur, il y a la modification du mode poursuite. Exit ainsi les trois boutons en haut de l’écran, au profit d’un unique bouton en bas sur lequel il suffit de tapoter pour activer successivement les différents modes poursuite (centré sur ma position, GPS et boussole) ou bien désactiver le mode poursuite.

Il est également question de l’affichage concernant la mise à jour des données dans l’application. “L’ANFR rafraîchissant depuis peu les données de l’observatoire des réseaux mobiles de façon hebdomadaire, il s’agit juste d’afficher la date de dernière mise à jour des données au niveau de l’application (mensuel pour les installations radioélectriques de + de 5 watts et les faisceaux hertziens ; hebdomadaire pour l’observatoire des réseaux mobiles)”, explique le développeur, interrogé par Univers Freebox.

Concernant les correctifs d’anciens SDK, le développeur indique des bugs sur la récupération des informations présentées dans l’écran “Moniteur” pour les anciennes versions du SDK. Ceux-ci pouvaient notamment se traduire par des plantages ou absences de métriques. D’autres améliorations sont à noter comme l’écran ne passant désormais plus en mode veille lorsque le mode poursuite est activé et le remplacement des images (page de démarrage, boutons, etc.) par des vecteurs afin de réduire le poids de l’application.

Les notes de version indiquent par ailleurs la fin du support Android 19. “Il s’agit de la version de l’API. Cela correspond donc globalement à l’abandon du support pour toutes les versions d’Android Pré-Lollilop (j’ai indiqué 19, mais la 20 fait aussi partie de la liste). La décision a été prise parce que l’application utilise la librairie OkHttp, qui elle-même abandonne le support de ces versions depuis quelque temps déjà”, nous précise le développeur.