Free a renforcé la visibilité de sa marque pendant le confinement

Free a renforcé la visibilité de sa marque pendant le confinement

A l’issue du premier confinement, Free a rejoint Orange parmi les marques les plus présentes dans la vie des Français.

Quelle a été la perception des Français de leur exposition aux marques en 2020 ? Depuis 10 ans, l’étude POE réalisée par l’institut CSA se charge de la mesurer. Cette année, l’accent est mis sur l’impact du premier confinement.

A l’issue de cette période éprouvante, les marques les plus présentes dans la vie des Français sur le “online” sont Amazon, Orange et Leboncoin lequel a grimpé de quatre places lors du déconfinement.

Durant la période de fermeture des magasins, la présence des marques françaises s’est quant à elle accentuée dans le quotidien des foyers. Tous canaux confondus, avant le confinement, Orange était la seule marque française présente dans le Top 10. A partir du 11 mai, l’opérateur historique a été rejoint par Free et Danone, constate l’étude. Et d’ajouter que sur le canal digital, SFR s’est joint aux deux opérateurs. Mobilisés pour assurer le connexion internet des Français sur le mobile et le fixe, les telcos ont été largement sous le feu des projecteurs. Leurs divers gestes vis-à-vis de leurs abonnés mais aussi envers leurs collaborateurs et sous-traitants pour certains, ont donc davantage exposé leur marque. On retiendra aussi une campagne de pub TV cocasse de Free pendant le confinement baptisée : “Il reste chez lui, il a tout compris”. 

Autre enseignement à retenir lors de cette 8ème édition, “la fermeture des magasins pendant le confinement a entraîné une perte de visibilité pour les marques de l’ordre de deux points. Soit l’équivalent de 600 millions d’euros”, révèle cette étude réalisée en ligne en juin 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 2 348 individus âgés de 15 à 59 ans selon la méthode des quotas. 

Le numérique booste pour sa part la croissance des médias propriétaires en 2020 (+4 points), avec une exposition de 71% contre seulement 56% en 2017. Les réseaux sociaux aussi gagnent en visibilité à contrario des médias payants digitaux.

Par ailleurs, l’’exposition aux marques via la communication payante comme la publicité et les prospectus dégringole de 5 points à 58%. La raison, une forte baisse des investissements sur ce point a été enregistrée l’année dernière. Une “perte de visibilité de 1,4 milliard d’euros amortie par le capital des marques puisque les prévisions de baisse des investissements en communication en 2020 sont évaluées à 7 milliards en 2020″.

 

Source : Cbnews