Free s’apprête à casser les prix sur le marché des entreprises dans “quelques jours”

Free s’apprête à casser les prix sur le marché des entreprises dans “quelques jours”

Les petites et moyennes entreprises françaises pourront très prochainement découvrir et souscrire une offre Freebox Pro à un prix défiant toute concurrence. C’est Free qui le dit.

« C’est pour dans quelques jours, quelques semaines, le compte à rebours a commencé » a lancé ce matin Thomas Reynaud, le directeur général de Free sur le plateau de BFM Business. Pas de date fixée mais l’opérateur se dit prêt à débarquer sur le marché des entreprises, « nous sommes en train d’apporter les derniers détails à notre offre ».

L’objectif est clair, apporter un choc de simplicité et d’innovation mais aussi  « un meilleur rapport qualité-prix ». Armé d’offres différenciantes à ses dires lesquelles resteront secrètes jusqu’au lancement, Free compte bel et bien casser les prix sur le marché B2B, révèle le numéro 2 de Free, et ainsi tenter de rééditer la révolution qu’il a initiée en 2012 sur le segment grand public.

L’ambition est forte mais il faudra rivaliser avec Orange et SFR en situation de duopole mais aussi avec Bouygues Telecom lancé récemment dans le grand bain. Pour le directeur général de la maison-mère de Free, les raisons de l’arrivée de l’opérateur de Xavier Niel sur ce marché à 10 milliards d’euros sont multiples. « C’est un marché où les marges sont importantes et c’est tout le problème des télécoms en France, c’est un peu le paradoxe avec d’un côté le secteur grand grand public hyper performant, les consommateurs ont accès à la fibre et à la 5G à des prix qui sont les plus compétitifs en Europe et au même moment il y a un retard très important pris par les entreprises françaises. Il y a deux fois plus de TPE et PME allemandes digitalisées qu’en France. Cela a un impact dans la durée, sur l’emploi et la compétitivité de notre économie ».

La volonté de Free déjà affichée depuis de nombreux mois, est d’accompagner la transformation numérique des entreprises à l’heure où un fossé se creuse entre les grands groupes et les TPE-PME. “D’un côté les ETI et grands groupes ont les moyens d’accéder à des services télécoms performants en termes de sauvegarde de leurs données, en termes d’accès à la fibre optique, et de l’autre les entreprises de petite taille comme les commerçants et les entrepreneurs ont du mal en France à accéder à tout cela”. Pour faire la différence, Free lancera une Freebox Pro adaptée à ce type de clientèle.