Test du Redmi Note 9T : le smartphone avec lequel Xiaomi démocratise la 5G

Test du Redmi Note 9T : le smartphone avec lequel Xiaomi démocratise la 5G

Avec la famille Redmi Note, Xiaomi a pour objectif de proposer des configurations équilibrées à des prix attractifs. Le nouveau Redmi Note 9T, dont le prix démarre à 249,90 euros, ajoute à ce socle la 5G récemment lancée commercialement en France. Nous avons passé une semaine en sa compagnie. Voici nos impressions à son sujet.

Avant de passer au test, voici un rappel des principales caractéristiques de l’exemplaire qui nous a été prêté par Xiaomi et qui existe dans des configurations 4/64 et 4/128 Go à respectivement 249,90 et 269,90 euros :

 


Fiche technique du Redmi Note 9T : les caractéristiques


-   Processeur : octa-core jusqu’à 2,4 GHz (chipset MediaTek Dimensity 800U)

-   Mémoire vive : 4 Go en LPDDR4x


-   Écran : dalle IPS 6,53 pouces
avec une définition FHD+ (2 340 x 1 080 pixels)

-   Audio : son stéréo

-   Stockage : 64 Go en UFS 2.1 ou 128 Go en UFS 2.2, extensible par carte MicroSD (slot dédié)


-   Deux logements Nano-SIM accessibles depuis un tiroir de la tranche gauche

-   Compatibilité 4G : support des bandes 1/2/3/4/5/7/8/12/17/18/19/20/26/28/32

-   Compatibilité 5G : support des bandes
n1/n3/n5/n7/n8/n20/n28/n38/n41/n77/n78/n79


-   Triple capteur photo au dos (organisation en carré) : 48 + 2 + 2 Mégapixels
(principal + macro + mode portrait)

-   Capteur photo à l’avant : 13 Mégapixels dans un poinçon en haut à gauche


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-   Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-   Support Wi-Fi : version 5

-   Connectivité Bluetooth : version 5.1

-    NFC : oui


-   Batterie : 5 000 mAh non amovible

-   Recharge filaire : support de la charge 18 Watts (bloc 22,5 Watts inclus dans la boîte)

-   Recharge sans-fil : non


-   Système d’exploitation : Android 10 avec l’interface MIUI 12.0.2


-   Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale avec le capteur photo frontal
ou lecteur d’empreintes digitales sur la tranche droite

-   Patchs de sécurité installés durant notre test : novembre 2020


 

Un smartphone sobre, une bonne prise en main

Avec son dos en plastique de couleur unie, Redmi Note 9T fait dans la sobriété, tout en nous épargnant les traces de doigt et nous évitant le côté savonnette.

En main, le smartphone n’apparaît ni gros ni trop lourd malgré l’écran 6,53 pouces et la présence d’une batterie 5 000 mAh à bord.

Le capteur photo est centré et large, évitant ainsi de rendre le smartphone instable sur la table. Son épaisseur est contenue et sa protubérance presque annulée avec la coque de protection.

Un écran Full HD+, un son stéréo

Le Redmi Note 9T propose un écran avec une bonne diagonale, une bonne définition et une bonne luminosité pour l’usage en extérieur. Il nous épargne aussi l’encoche, optant pour un poinçon discret et vite oublié. Pas de taux de rafraîchissement élevé pour améliorer la fluidité d’affichage, par contre. Rien de dramatique en soi sur ce segment tarifaire, mais cela aurait été plus. 

Notez enfin que la température des couleurs peut être ajustée dans les paramètres.

Côté son, on a de la puissance, du dynamisme et un début de basses. On peut également pousser à fond sans que cela soit devienne totalement désagréable. 

Le mini-jack répond pour sa part présent, positionné à côté du port USB-C au niveau de la tranche inférieure. 

Une partie photo basique

Pas de capteur dédié à l’ultra grand-angle ou au zoom, le Redmi Note 9T se contente d’un capteur principal 48 Mégapixels auquel s’ajoutent des capteurs 2 Mégapixels pour le mode macro et le mode portrait. À l’avant, un simple module 13 Mégapixels pour les amateurs de selfies. 

À l’usage, rien de foufou. On a des clichés corrects de jour et un mode dédié pour récupérer (un peu) les cliches en basse luminosité. Le plus gros manque finalement, quand on est habitué à l’utiliser, c’est le mode ultra grand-angle.

Ci-dessous, une photo de jour puis ses versions zoomées 2x, 5x et 10x :

D’autres photos de jour :

Des photos en mode macro (icône “Macro” dans le menu Hamburger en haut à droite), une de jour en extérieur et une autre le soir en intérieur :

Une photo de nuit avec sa version corrigée par le mode dédié (icône “Nuit” dans la section “Plus”) :

Deux selfies, de jour en extérieur  :

5G, 4G 700 MHz et dual SIM

Compatible 4G 700 MHz et dual-SIM (avec des slots dédiés), le Redmi Note 9T s’annonce également prêt pour la 5G récemment lancée en France.

Ci-dessous, des débits en intérieur :

 

Puis des débits en extérieur :

 

Un bon compagnon pour le multimédia

Notre ami n’a jamais plié ni chauffé désagréablement durant nos sessions de jeu. Un bon partenaire de jeu en somme.

Dans AnTuTu, il se trouve entre des Galaxy S9 et Galaxy Note9. L’outil Disk Speed indique de son côté 524 Mo/s en écriture et 776 Mo/s en lecture pour la mémoire interne. Pas mal au regard du positionnement tarifaire.

 

Une bonne autonomie, mais une charge pas des plus rapides

Avec une batterie 5 000 mAh, il y a de quoi envisager deux jours loin du secteur, voire un peu plus pour les utilisateurs les plus modérés.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation : Départ à 7h00 avec 100 % et arrivée lendemain à 22h09 avec 18 %

-  40 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  20 minutes de YouTube avec le casque Bluetooth

-  1 heure et 55 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  Consultation et alertes Twitter/Gmail/Linkedin

-  Pas mal de surf sur Internet

-  Plusieurs appels courts

-  SMS/MMS

-  Fonctionnement continu de TousAntiCovid

-  Jumelage avec une montre connectée

-  Photos

-  1 téléchargement d’application

-  8 mises à jour d’applications

-  Tests de débit

-  Benchmark

Avec une telle capacité, on aurait peut-être attendu de la part de Xiaomi une charge un peu plus puissance que du 18 Watts, pour réduire le temps de charge. Sur ce segment tarifaire, il faut toutefois faire des choix.

Ci-dessous, un suivi de charge :

-  21h11 : 18 %

-  21h16 : 23 %

-  21h21 : 28 %

-  21h26 : 33 %

-  21h37 : 44 %

-  22h09 : 76 %

-  22h23 : 87 %

-  23h22 : 100 %

L’interface MIUI 12 en sortie de boîte

Avec son Redmi Note 9T, Xiaomi fournit l’interface MIUI 12 avec une base Android 10.

 

On a quelques fonctions pratiques comme :

-  La possibilité d’avoir ou non le tiroir d’applications

-  La fonction de fenêtre flottante

-  Le mode sombre paramétrable

-  Le mode lecture

-  Le mode Lite pour simplifier l’affichage (grandes icônes, gros textes)

 

Mais on note aussi une petite flopée de logiciels partenaires, dont Agoda, AliExpress, Amazon, eBay, Facebook, Linkedin, Netflix et TikTok. Il y a également le jeu Lord Mobile. Fort heureusement, on peut les désinstaller pour récupérer de la place.

 

Durant notre test, nous avions les patchs de sécurité du mois de novembre 2020.

Toujours au volet sécurité, le lecteur d’empreintes et la reconnaissance ont toujours bien fonctionné. Rapides, ces solutions n’ont jamais nécessité le réenregistrement des données.


VERDICT

Fidèle à la philosophie de la famille Redmi Note, le Redmi Note 9T tente de cocher un maximum de cases tout en restant accessible au plus grand nombre. Avec cette nouvelle itération, le prix augmente de quelques dizaines et passe la barre symbolique des 200 euros. C’est le prix à payer pour l’intégration de la 5G et d’une batterie de plus grosse capacité. À côté de cela, on a un écran bien défini, de bonnes performances en multimédia, un stockage extensible par MicroSD, le mini-jack et une interface logicielle bien fichue.

Maintenant, le segment tarifaire oblige tout de même à faire des choix. Pas de charge sans-fil, de fort taux de rafraîchissement pour l’écran ou de charge ultra rapide malgré la grosse batterie. En photo, on perd l’ultra grand-angle que proposaient les Redmi Note 8T et Redmi Note 9

Bref, des concessions finalement acceptables quand on a un budget serré. Le Redmi Note 9T se présente en tout cas comme une belle proposition si vous voulez profiter de la 5G sans vous ruiner.