Bouygues Telecom veut devenir numéro 2 du mobile en 2026

Bouygues Telecom veut devenir numéro 2 du mobile en 2026

L’opérateur dévoile ce matin son plan “Ambition 2026”, avec des objectifs forts : devenir le deuxième opérateur mobile français et un acteur majeur de la fibre optique.

Un plan stratégique justement nommé. Avec “Ambition 2026”, Bouygues Telecom révèle ses projets et ses objectifs à atteindre d’ici 5 ans. Plusieurs ambitions sont affichées. Avec notamment l’acquisition d’EI Télécom récemment, l’opérateur voit grand dans le mobile, mais prévoit aussi une forte acquisition de clients FTTH.

Être devant Free et SFR sur le mobile

En poursuivant sa stratégie mise en place depuis trois ans, l’opérateur veut atteindre de nouveaux sommets. Il veut notamment conforter sa position de deuxième meilleur réseau mobile de France en renforçant la couverture nationale : 28000 sites doivent être déployés en 2023 et environ 35 0000 en 2026. L’opérateur ambitionne également de multiplier par 4 la capacité de son réseau d’ici cinq ans.

Avec l’acquisition du premier MVNO de France, Bouygues Telecom est donc devenu le troisième opérateur du marché français , et le telco compte bien capitaliser sur l’intégration d’EI Telecom. Du point de vue de la distribution, un plan de long terme a été signé avec le crédit Mutuel afin de distribuer les produits et services Bouygues Telecom dans plus de 4200 enseignes du Crédit Mutuel et du CIC. Enfin, l’opérateur indique vouloir bénéficier de son rebranding récent, et ambitionne d’être classé n°2 dans les intentions d’achat. 

De grandes ambitions pour la fibre mais pas seulement

Bouygues Telecom entend “commercialiser des offres de qualité à des prix compétitifs“, afin de gagner trois millions de clients FTTH supplémentaires. L’opérateur souhaite également proposer des équipements Fixe innovants, explique-t-il et doubler la couverture FTTH en passant d’environ 17 millions de prises commercialisées fin 2020 à 35 millions en 2026.

L’opérateur souhaite également doubler sa part de marché dans le B2B fixe et a annoncé plusieurs objectifs financier. Il souhaite notamment atteindre un chiffre d’affaires Services supérieur à 7 milliards d’euros en 2026, un EBITDA après Loyer d’environ 2,5 milliards d’euros et un cash-flow libre d’environ 600 millions d’euros contre environ 250 millions attendus en 2020. Cette croissance devrait se matérialiser en deux étapes, explique Bouygues Telecom.