C’est officiel, Canal+ rempile pour 3 ans de plus sur la TNT

C’est officiel, Canal+ rempile pour 3 ans de plus sur la TNT

C’est reparti pour trois ans, le CSA renouvelle la fréquence de Canal+ sur la TNT payante jusqu’en 2023.

La filiale de Vivendi rempile sur la TNT. Il était seul candidat pour garder sa place sur le canal 4 de la télévision numérique terrestre, Canal+ y restera jusqu’au 6 décembre 2023. Si l’expiration de sa licence était prévue le 5 décembre dernier, le CSA a finalement annoncé sa prolongation juste avant. D’après la chaîne cryptée, ce mode de diffusion concerne un peu moins de 5% des abonnés Canal en France.

Cette décision est également accompagnée d’une nouvelle convention, reconduisant “l’essentiel” des obligations existantes de la chaîne. La filiale de Vivendi voit cependant quelques obligations renforcées, notamment au sujet de l’accessibilité des programmes lors des heures de grande écoute ou l’investissement dans la production locale ultramarine.

Maxime Saada, patron de la chaîne cryptée, avait déjà fait savoir que sa fréquence TNT n’était pas vraiment intéressante en l’état pour Canal+. Le renouvellement de sa candidature étant uniquement motivé par sa volonté de montrer “son ancrage” en France. Il avait cependant posé certaines conditions, dont plusieurs étaient plus de l’ordre des négociations avec Bercy qu’avec le CSA. Entre autres, il demandait un retour à un taux de TVA réduit, et une lutte renforcée plus efficace contre le piratage. Sur ce dernier point, Canal+ fait d’ailleurs parti de l’Audiovisual Anti-Piracy Alliance, ayant demandé à l’Europe des mesures fortes contre le piratage et l’IPTV illégale.

Par ailleurs, Canal+ a obtenu gain de cause sur une autre condition, celle d’une prolongation raccourcie. En effet, la filiale de Vivendi a renouvelé sa licence pour 3 ans, contre 10 ans prévus par l’appel a candidature s’étant terminé le 10 juillet dernier. Les demandes de la chaîne cryptée étaient également motivées par des coûts de diffusion propres très élevés : utiliser la TNT coûte 2,5 fois plus cher par rapport à l’utilisation de la technologie satellite, pour un revenu moyen par abonné inférieur de 30%.