Google expose sa première ligne de défense face aux accusations de la Commission antitrust

Google expose sa première ligne de défense face aux accusations de la Commission antitrust

Les GAFAM et plus précisément Google se retrouvent dans le collimateur de la Commission antitrust qui remet en cause leur monopole écrasant. La menace d’un procès plane au-dessous de la firme de Mountain View qui se défend déjà à travers son blog.

Lors de la Commission antitrust qui s’est déroulée au Congrès américain début octobre, il en a été conclu que les GAFAM exercent un monopole écrasant et antidémocratique sur la concurrence. Google est le premier à se retrouver menacé par des poursuites judiciaires. La machine est désormais en route et Google monte au créneau n’hésitant pas à se défendre dans un long post publié sur son propre blog. 

En voici un extrait : “La poursuite intentée aujourd’hui par le ministère de la Justice est profondément viciée. Les gens utilisent Google parce qu’ils le souhaitent, pas parce qu’ils y sont contraints ou parce qu’ils ne trouvent pas d’alternatives. Ce procès ne ferait rien pour aider les consommateurs. Au contraire, cela favoriserait artificiellement des alternatives de recherche de moindre qualité, augmenterait les prix des téléphones et rendrait plus difficile pour les gens d’obtenir les services de recherche qu’ils souhaitent utiliser.”

Google admet également payer pour promouvoir ses services. “Pour les services numériques, lorsque vous achetez un appareil pour la première fois, il dispose d’une sorte d’écran d’accueil ” étagère au niveau des yeux “. Sur mobile, cette étagère est contrôlée par Apple, ainsi que par des sociétés comme AT&T, Verizon, Samsung et LG. Sur les ordinateurs de bureau, cet espace de stockage est massivement contrôlé par Microsoft.” 

Google rappelle tout de même que malgré cette mise en avant, l’accès aux services concurrent est facile d’accès. “Nous négocions donc des accords avec bon nombre de ces entreprises pour un espace de stockage à la hauteur des yeux. Mais soyons clairs : nos concurrents sont également facilement disponibles, si vous souhaitez les utiliser.”

 

Source : Blog Google