Free révèle l’évolution de son rythme de recrutement de nouveaux abonnés fibre au fil des ans

Free révèle l’évolution de son rythme de recrutement de nouveaux abonnés fibre au fil des ans

Free, toujours en avance sur ses objectifs sur la fibre, montre sa volonté d’accélérer le mouvement.

Un rythme de croisière qui vire au hors-bord. Avec plus 200 000 abonnés fibre gagnés par trimestre depuis un an, Free est le leader en terme de recrutement, loin devant Bouygues et SFR et talonné par Orange. L’opérateur n’a pas l’intention de se reposer sur ses lauriers, et ne l’a jamais vraiment fait. La maison-mère de Free a publié la liste de ses objectifs de recrutements depuis fin 2018, et leurs résultats. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Free a toujours relevé le défi en accélérant chaque année.

Un nouveau challenge relevé chaque année

Bien loin est le temps où Free mettait 8 longues années à atteindre les 100 000 abonnés fibre, en début 2015. Face à la demande grandissante et depuis que le Très Haut Débit est bien encadré, Free a appuyé sur l’accélérateur. Ayant atteint 600 000 abonnés en janvier 2018 (soit + 500 000 en presque trois ans), l’opérateur annonçait en mars vouloir recruter “entre 300 et 500 000 nouveaux abonnés fibre” par an. Le résultat s’est vite fait sentir et c’est au total plus de 427 milliers de nouveaux abonnés FttH qui ont été recrutés cette année. Autre défi à relever : passer la barre du million d’abonnés “début 2019”. Aussitôt dit, aussitôt fait, le pallier a été atteint dès janvier.

En mars 2019, nouveau cap de recrutement à atteindre, Free veut dépasser les 500 000 nouveaux abonnés par an. Avec plus de 777 000 recrutements l’année dernière, le défi a été relevé haut la main et l’exploit sera réitéré cette année, selon toute vraisemblance. Vient ensuite le plan Odyssée 2024, où l’opérateur annonce “Une nouvelle dynamique est engagée, et a déjà commencé à porter ses fruits avec le doublement de la base d’abonnés FTTH en 2018 et une augmentation de 50% du potentiel de prises raccordables”. Free a alors dévoilé un objectif de 2 millions d’abonnés en 2020… Et cette fois encore, l’opérateur s’est acquitté de cette tâche efficacement et malgré la crise sanitaire. La barre a été franchie en mai dernier, avec plus de 913 000 nouveaux Freenautes abonnés à la fibre recrutés entre fin juin 2019 et fin juin 2020.

De quoi rassurer les investisseurs concernant les nouveaux objectifs de Free en terme de recrutement. En effet, en manque de challenge peut être, l’opérateur a revu ses ambitions à la hausse. Ainsi, le prochain but de Free est d’atteindre 2.8 millions d’abonnés FTTH en 2020 puis, un nouveau pallier a été fixé à l’horizon 2024. D’ici 4 ans, Free veut avoir conquis un total de 5 millions d’abonnés fibre au lieu des 4.5 millions annoncés l’année dernière.

Et Free veut y parvenir en investissant dans le déploiement de la fibre, mais aussi grâce à sa nouvelle Freebox Pop. Elle a déjà conquis 100 000 abonnés, cet été, une période “pas facile” habituellement en terme de ventes. Thomas Reynaud avait d’ailleurs lancé un autre défi, plus informel, en juin dernier : ” 12 ans pour franchir le cap du 1er million d’abonnés et 18 mois pour atteindre les 2 millions […] on dit 12 mois pour les 3 millions ?“. Rendez-vous en juin prochain pour voir si Free y est parvenu ! L’opérateur a d’autres projets en cours, notamment son lancement imminent sur le marché professionnel, le rendez-vous pour la 5G en fin d’année… Du pain et de la fibre sur la planche.