‌Insolite : “Captain Kelly” un assistant vocal présent dans les salles de classes dès la rentrée pour apprendre l’anglais

‌Insolite : “Captain Kelly” un assistant vocal présent dans les salles de classes dès la rentrée pour apprendre l’anglais

La rentrée 2020 sera le signe d’une expérimentation pour l’Éducation nationale. Une centaine d’établissements scolaire vont se doter d’une intelligence artificielle pour apprendre l’anglais à des élèves de primaire.

Cette expérimentation s’inscrit dans le “Plan langues vivantes” afin de permettre une meilleure maîtrise d’autres langues aux élèves. Ce plan se présente en 10 sections dont une mettant en avant l’utilisation de “toutes les ressources du numérique et de l’intelligence artificielle”. L’adoption de nouvelles technologies pour apprendre des langues étrangères permet de créer un prix national de la pédagogie numérique, de lancer un appel à projet comprenant 150 000 € ainsi qu’un programme de conversation numérique en langue étrangère. Pour finir, un outil numérique interactif sera créé pour la pratique orale. 

Dans les tuyaux du ministère de l’Éducation depuis 2019, l’assistant vocal utilisé porte déjà un nom, elle s’appelle “Captain Kelly”. Cette intelligence artificielle permettra l’interaction orale et assistera l’enseignant “dans la conduite des activités en langue anglaise pour construire les connaissances lexicales et syntaxiques des élèves et entraîner leur compréhension ainsi que leur prononciation en anglais.”
Considéré comme un support supplémentaire, des échanges pourront se créer avec “Captain Kelly” qui interviendra en complémentarité du professeur. 

L’utilisation de cette technologie prend sa place dans un “cadre éthique rigoureux” et un comité d’éthique pour les données d’éducation a été créé en octobre 2019. Il est présidé par Claudie Haigneré. Le but de ce comité est de donner des avis et des recommandations sur les avantages liés à l’usage des données récoltées et traitées dans le cadre scolaire ou en dehors. 

Source : Numerama