L’astuce de SFR pour faire gonfler artificiellement son nombre d’abonnés fibre

L’astuce de SFR pour faire gonfler artificiellement son nombre d’abonnés fibre

Des abonnés fibre qui n’en sont pas vraiment, voire pas du tout

La semaine dernière, SFR présentait ses résultats pour le 2eme trimestre 2020, et notamment des recrutements plutôt flatteurs. En particulier sur la fibre, l’opérateur de Patrick Drahi annonçait 100 000 nouveaux abonnés durant les mois d’avril, mai et juin. Mais contrairement aux autres opérateurs, qui ne comptabilisent que les abonnés FTTH, c’est à dire en fibre de bout en bout, SFR englobe plusieurs technologies, dont une qui n’a absolument rien à voir avec la fibre.

En effet, en fouillant dans le communiqué de presse, on peut lire à la page 9, de façon très discrète : “Les clients uniques de la fibre représentent le nombre d’utilisateurs finaux individuels qui se sont abonnés à un ou plusieurs de nos services (y compris la télévision payante, le haut débit ou la téléphonie), quel que soit le nombre de services auxquels l’utilisateur final s’est abonné. Il est calculé sur une base unique. La base de clients Fibre pour la France comprend les clients FTTH, FTTB et 4G Box”. On savait déjà que SFR comptabilisait la abonnés FTTB, c’est a dire dont la ligne est en partie constituée de câble coaxial, mais l’opérateur intègre maintenant les abonnés 4G Box comme étant des abonnés fibre. De quoi faire gonfler les chiffres, alors que SFR accuse un sérieux retard sur Orange et Free en ce qui concerne la fibre.