Des riverains ne veulent pas de la 5G de Free, ni de celle des autres opérateurs d’ailleurs

Des riverains ne veulent pas de la 5G de Free, ni de celle des autres opérateurs d’ailleurs

Des riverains ne veulent pas des futures antennes 5G de Free, ni de cette nouvelle technologie en général. Ils évoquent des risques sanitaires, notamment pour les enfants.

Plusieurs riverains s’opposent au projet d’installation par Free d’antennes de téléphonie mobile à Concarneau, dans le département du Finistère. Elles doivent être déployées en centre-ville, au nord de la ville et sur le terrain communal du Tennis-padel (où le pylône atteindrait les 31 mètres). S’il est question d’équipements 3G/4G, les opposants évoquent le fait que l’opérateur prévoit d’y installer des antennes 5G par la suite, une fois les autorisations obtenues.

“Ce n’est pas une question de quartier. Ni ici, ni ailleurs !”, a lâché un habitant lors d’une réunion organisée vendredi soir en présence de 25 opposants. “J’ai l’impression d’être prise en otage”, “comme si on me laissait le choix entre la santé de mes enfants et quitter ma maison”, a indiqué une mère de famille inquiète. “Le quartier du Cabellou (NDRL : l’un des endroits concernés) a obtenu d’avoir la fibre avant tout le monde. Ça suffit largement. Pas besoin d’avoir la 5G”, estime un autre riverain. Les riverains prévoient ainsi de rencontrer le maire et de lancer une pétition.

Source : Le Télégramme