Altice France : Les salariés de RMC et BFM votent la grève dès ce mercredi après l’annonce d’un plan massif de suppression d’emplois

Altice France : Les salariés de RMC et BFM votent la grève dès ce mercredi après l’annonce d’un plan massif de suppression d’emplois

Après l’annonce de la suppression d’un tiers des effectifs, les salariés de NextRadioTV (BFMTV, RMC, etc.) votent pour une grève à compter de mercredi

Entraînée par la crise sanitaire qui pèse lourd sur les revenus publicitaires, et comme l’avait annoncé le groupe, la branche média d’Altice France (NextradioTV) a présenté la semaine dernière aux syndicats son plan pour “sauver le groupe media’. Toutes les entités du groupe NextRadioTV, sont touchées sans exception, cela va donc concerner, entre autres, toutes les chaînes BFM TV et RMC. Celui-ci concerne l’ensemble de la structure de coûts de NextRadioTV, qui aura un impact sur les effectifs. L’intersyndicale indique qu’un salarié sur trois est concerné et que cela va concerner 330 à 380 CDI ainsi que 200 pigistes et intermittents.

Aujourd’hui avait lieu une assemblée générale des salariés de la filiale media du Groupe Altice France et une grève a été votée à une large majorité, à partir de ce mercredi 24 juin. Il n’y a pas encore de précision sur les programmes ni sur les chaînes qui seront impactés par ce mouvement.

>

Pour les syndicats, cette suppression des effectifs n’est pas justifiée. Il ont indiqué que “cette coupe drastique est incompréhensible dans un groupe qui réalise des bénéfices, en croissance constante et qui atteignent 120 millions d’euros en 2019, soit +300% en 5 ans”. Et de préciser que cette coupe sombre est réalisée alors ” que le groupe a bénéficié de la solidarité nationale avec une partie importante de salariés mis au chômage partiel pendant la crise”