Orange, Free, SFR et Bouygues : les enchères 5G pourraient se dérouler “fin juillet ou en septembre” selon l’Arcep

Orange, Free, SFR et Bouygues : les enchères 5G pourraient se dérouler “fin juillet ou en septembre” selon l’Arcep

Deux scénarios sont à présent privilégiés pour l’attribution des enchères 5G, fin juillet ou en septembre, annonce le président de l’Arcep.

Prévue initialement le 21 avril, l’attribution des fréquences 5G dans la bande 3,4-3,8 GHz en France métropolitaine a dû être reportée en raison de la crise de Coronavirus. “Mais espérons-le pas pour longtemps” a indiqué récemment le gendarme des télécoms, évoquant même la possibilité d’enchères à distance. Si la logistique est rendue plus complexe sans présence physique des équipes de l’Arcep, le régulateur privilégie aujourd’hui deux scénarios, a annoncé hier son président Sébastien Soriano auditionné par la Commission de l’aménagement du territoire et du développement (Sénat)  : ” le premier serait de pouvoir conduire les enchères à la fin du mois de juillet et le deuxième ce serait en septembre” a t-il révélé avant de préciser que “pour l’instant nous n’avons pas définitivement arbitré ces calendriers qui dépendent de la vitesse de sortie de confinement”. Les enchères doivent permettre d’attribuer 11 blocs de fréquences. L’État espère en tirer au minimum 2,17 milliards d’euros.

Pour rappel, après instruction des dossiers déposés par les quatre opérateurs, l’Arcep a conclu le 31 mars à leur qualification, un premier tour, leur permettant d’obtenir un bloc de 50 MHz pour 350 M€ et de participer à la phase d’enchères.

 

Source : AFP