Free, Orange et Bouygues félicités pour leur geste “exemplaire” envers leurs sous-traitants

Free, Orange et Bouygues félicités pour leur geste “exemplaire” envers leurs sous-traitants

Les pouvoirs publics félicitent aujourd’hui les « entreprises exemplaires qui ont mis en place un paiement accéléré de leurs fournisseurs ». Parmi elles Free, Orange et Bouygues Telecom. Pourtant tout n’est pas si rose dans ce contexte difficile, bien au contraire.

Depuis le début de la crise, les incidents sur les délais de paiement se multiplient. “Ainsi, lors de la semaine du 30 mars, ceux-ci ont triplé par rapport à la même période en 2019 pour atteindre un montant d’environ 270 millions d’euros”, a fait savoir hier le Comité de crise sur les délais de paiement (Bercy et Banque de France). Une augmentation qui s’explique par “les fermetures d’entreprises, les défauts d’acheminement du courrier ne permettant pas de valider les ordres de paiement domiciliés” mais aussi par la volonté de certaines entreprises de retenir de la trésorerie en ne payant pas leurs fournisseurs.

Néanmoins, des groupes sortent du lot en se montrant “solidaires” et “exemplaires”. Pas moins de 10 entreprises sont aujourd’hui mise en lumière par le Comité, pour leur geste envers leurs sous-traitants. Iliad (Free), Orange, Bouygues mais aussi Danone, EDF, Enedis, Jouve, L’Oréal, Sodexo et Système U ont ainsi été félicités pour avoir accéléré le paiement de leurs fournisseurs. L’opérateur de Xavier Niel a pour sa part annoncé le 20 mars dernier, sa décision de soulager la trésorerie de ses fournisseurs TPE/PME en réglant leurs factures en attente sans attendre le délai légal de 45 jours fin de mois. Cela concernait plus de 5000 factures pour 700 fournisseurs, 90 millions d’euros ont été débloqués début avril.