Coronavirus : Google et Apple font équipe pour aider dans le développement d’applications de traçage

Coronavirus : Google et Apple font équipe pour aider dans le développement d’applications de traçage

Les deux géants américains s’allient pour lutter contre la pandémie actuelle, avec une volonté de faciliter la création d’applications de suivi des contacts pour enrayer la progression du virus.

Des projets de ce type émergent autour du globe : des applications pour tracer les contacts et ainsi alerter les personnes ayant été en lien avec des gens malades grâce à leur smartphone. L’Asie a déjà déployé ce type de procédé et en France, StopCovid est déjà en préparation pour un suivi de l’épidémie. Google et Apple ont décidé de s’allier pour aider les gouvernements à proposer ce type de services.

Utiliser le Bluetooth et faciliter la création d’applications sur smartphone

Les deux géants travaillent ensemble pour créer leur plateforme logicielle afin d’aider le développement de ces apps de traçage de contacts pour les agences de santé publique. Idéalement, cet outil pourrait être disponible au cours du mois de mai mais serait réservé aux institutions publiques afin d’éviter toute fraude ou abus. Les deux géants proposeront également des applications prêtes à l’emploi.

Le principe est sensiblement équivalent aux projets comme StopCovid : connecter deux smartphones via le Bluetooth pour permettre, si l’un des deux utilisateurs déclare être atteint du COVID-19, de prévenir l’autre (ainsi que les personnes avec qui il a été connecté durant les 14 derniers jours) qu’il a été en contact avec une personne contaminée.

L’utilisation de ces applications repose sur le consentement : il faut les télécharger et saisir soi-même l’information concernant le diagnostique. De plus, le choix de Google et d’Apple s’est porté sur l’utilisation du Bluetooth pour des raisons “ de confidentialité et de sécurité des utilisateurs“. Concernant la protection des données personnelles, elle seront cryptées et anonymisées et ne seront pas centralisées. Les codes permettant de connecter les utilisateurs entre eux seront changés toutes les 15 minutes.

Une plateforme qui pourrait aider au développement plus rapide d’applications du genre, et auquel le Gouvernement n’est pas fermé. Cédric O avait déjà annoncé qu’il étudiait également les solutions fournies par des tiers si elles respectaient le cahier des charges établi à ce sujet.

Source : Presse-Citron