COVID-19 : Google publie une partie des données qu’il a collecté pendant l’épidémie

COVID-19 : Google publie une partie des données qu’il a collecté pendant l’épidémie

Le géant américain a rendu publiques les données qu’il a collectées durant l’épidémie, permettant de suivre les mouvements de populations mais aussi la fréquentation de différents endroits.

Les données des utilisateurs sont fortement mises à contribution dans le cadre de cette épidémie. Orange les utilise en partenariat avec l’INSERM, SFR quant à lui vient d’annoncer en fournir à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) et à l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA)… Google s’en mêle en publiant des analyses de ses données de géolocalisation sur une page dédiée, avec un rapport mis à jour avec des données datant de 2 à 3 jours avant la publication.

Des données accessibles à tous

Google est certainement l’une des entreprises les plus connues pour sa collecte de données. Avec son système, il peut ainsi fournir des indications assez précises concernant les mouvements de populations mais aussi la fréquentation de certains endroits. La firme de Mountain View a ainsi annoncé mettre ses données à disposition, sous forme de pourcentages pour mieux comprendre l’impact de la crise sur les déplacements dans 131 pays, dont la France. Elles sont accessibles sur le site de Google, mais uniquement en anglais.

On peut ainsi y voir par exemple qu’en moyenne, en France, la fréquentation des pharmacies et des commerces a baissé de 72% par rapport à la moyenne habituelle depuis le début du confinement, après un pic important. D’autres lieux sont listés, comme les parcs ou les lieux de travail par exemple, dont la fréquentation a baissé respectivement de 82% et 56%.

Si vous êtes plus curieux de la situation actuelle dans votre secteur, un rapport équivalent est établi pour chaque région de France. La tendance est bien sûr à une forte baisse pour toutes les catégories, exception faite pour… le lieu de résidence, évidemment.

Cette action a été possible avec des données agrégées et anonymisées des utilisateurs ayant activé l’historique de localisation de leurs appareils explique Google sous son rapport. Cette fonctionnalité désactivée par défaut peut être activée ou désactivée depuis le compte Google directement et l’historique peut être supprimé si vous le souhaitez.