“Pop”, la Mamie du Cantal fait un clin d’oeil à la nouvelle Freebox V8 et son probable nom officiel

“Pop”, la Mamie du Cantal fait un clin d’oeil à la nouvelle Freebox V8 et son probable nom officiel

Le compte Twitter parodique “Mamie du Cantal” et possible outil de communication de Free semble s’adapter au nom “Freebox Pop”. 

Certifiée par Google ce mois-ci, la nouvelle box de Free devrait tourner sous Android TV et serait baptisée Freebox Pop selon la mise à jour des nouveaux et futurs supports tournant sous l’OS de la firme de Mountain View.

S’il faudra attendre sa sortie pour en avoir le coeur net, le compte mystérieux de la “Mamie du Cantal”, considérée par Free comme sa grand-mère, semble en tout cas s’accommoder de ce nom léger et fun. Sur Twitter, “Georgette” s’est fendue hier d’un tweet pour rassurer sur l’état de sa connexion internet pendant le confinement sous forme de clin d’oeil pas anodin à la Freebox V8 : “Pop pop les jeunes, RAS. Mon internet marche bien”. Doit-on y voir par là une confirmation du nom Freebox Pop ? Peut-être puisque la plus geek des mamies a pour habitude de faire monter l’attente et le buzz avant la sortie d’un nouveau produit de l’opérateur. Après plusieurs années d’absence sur l’oiseau bleu, la Mamie du Cantal a fait son retour en 2018 et ce quelques mois avant la sortie de la Freebox Delta en postant notamment une capture d’écran de l’interface de la box haut de gamme de Free environ deux semaines avant sa présentation, de quoi faire tourner la tête de nombreux freenautes.

 

La Freebox V8 ou Pop, ce n’est pas pour tout de suite 

Confirmée en 2020 par l’opérateur en marge de la présentation des résultats annuels d’Iliad la semaine dernière, la commercialisation de cette nouvelle Freebox ne devrait pas avoir lieu dans les prochaines semaines comme pressenti en février dernier, contexte de crise sanitaire oblige. Free a notamment évoqué “une pénurie de certains composants électroniques” , laissant donc penser à un impact sur son lancement . D’autant plus qu’avec les yeux rivés sur la pandémie, la période apparaît peu propice, l’important est ailleurs.