Free stoppe enfin l’hémorragie sur le mobile et séduit à nouveau les abonnés au quatrième trimestre, une première depuis 2 ans

Free stoppe enfin l’hémorragie sur le mobile et séduit à nouveau les abonnés au quatrième trimestre, une première depuis 2 ans

L’opérateur de Xavier Niel a recruté 17 000 abonnés sur le mobile, le rebond commercial est là.

La longue traversée du désert se termine enfin commercialement pour Free Mobile. Après avoir perdu 254 000 abonnés sur le mobile en 2018, puis respectivement 50 000 et 77 000 et 18 000 lors du premier, second et troisième trimestre 2019, Free réussit enfin à relancer la machine avec des recrutements nets positifs au quatrième trimestre où l’opérateur a engrangé 17 000 nouveaux abonnés, une première depuis près de 2 ans. Sa base totale au 31 décembre s’élève à 13,313 millions de clients.

Succès de la montée en gamme de Free Mobile

Sur l’année 2019, l’opérateur a toutefois vu partir 128 000 abonnés à la concurrence, la faute à son talon d’Achille, son forfait 2€. Mais motif de satisfaction, l’opérateur réussit sa montée en gamme progressive avec 394 000 recrutements nets sur ses offres 4G, soit près de 8,2 millions d’abonnés à fin décembre. L’ARPU mobile facturé aux abonnés est en hausse de 11% en un an, à 10,2 euros en moyenne en 2019,.

L’amélioration du mix d’abonné ajouté à la fin de la dépendance aux offres très promotionnelles et aux migrations au tarif standard après 12 mois d’abonnement au forfait Série Free portent leur fruit puisque sur ce segment le chiffre d’affaires facturé aux abonnés est en hausse de 9% sur l’année et de 13,2% au quatrième trimestre. Au total, le chiffre d’affaire services mobiles grimpe de 5,8% en 12 mois à 2, 049 milliards. Les voyants sont donc désormais tous au vert. Il faudra confirmer.