Suite à l’installation d’une antenne Free : l’ANFR vient rassurer les parents, pas de danger pour les enfants

Suite à l’installation d’une antenne Free : l’ANFR vient rassurer les parents, pas de danger pour les enfants

Retour à Estourmel, dans le Nord de la France, où une antenne-relais de Free suscitait les inquiétudes des parents. Aucun risque pourtant, selon les mesures réalisées par l’ANFR.

En 2018, nous vous rapportions une opposition face à l’arrivée d’une antenne-relais de Free à Estourmel, une commune du département du Nord, en région Hauts-de-France. Une énième opposition au motif de l’exposition aux ondes et des risques sanitaires qui en découlent. Malgré cela, l’installation et la mise en service de l’antenne ont bien eu lieu.

Face aux inquiétudes des parents concernant les enfants scolarisés à Estourmel, l’Agence Nationale des Fréquences a fait réaliser des mesures près de l’école. L’ANFR est ainsi arrivée aux conclusions que le niveau d’exposition était bien inférieur aux limites réglementaires.

Selon les chiffres indiqués par la mairie à La Voix du Nord, celui-ci était en effet de 0,19 V/m avant la mise en service et de 0,22 V/m après. Or, comme le rappelle un document de l’ANFR consacré à l’exposition aux ondes, “pour une antenne relais de téléphonie mobile”, la valeur limite d’exposition “varie de 36 à 61 V/m selon la bande de fréquences utilisée”.

Source : La Voix du Nord