Huawei et son usine en France : “ça ne modifie pas d’un iota la position du gouvernement français sur la 5G”

Huawei et son usine en France : “ça ne modifie pas d’un iota la position du gouvernement français sur la 5G”

Huawei a voulu envoyer un signal au gouvernement français et détendre l’atmosphère en annonçant l’installation d’une usine en France. Mais ça ne change rien à la position de la France concernant la 5G, comme l’a indiqué le Ministre de l’Économie et des Finances.

Alors que les premières offres commerciales 5G arriveront en France durant l’été 2020, les opérateurs doivent obtenir des autorisations auprès de l’ANSSI pour le choix de leurs équipements 5G. Avec quelques craintes autour de la sécurité de ses équipements, Huawei a ainsi annoncé l’ouverture d’une usine en France. Si le lieu exact reste à l’étude, Huawei se dit prêt à investir 200 millions d’euros et créer 500 emplois directs, dans un premier temps. Le géant chinois des télécoms a précisé que l’usine, d’où sortiront – au moins dans un premier temps – des antennes 4G et 5G, ne se cantonnera pas à l’assemblage.

Interrogé par Hedwige Chevrillon sur BFM Business sur cette annonce et son aspect chantage à l’emploi, Bruno Le Maire a déclaré fermement : “Personne, et certainement pas moi, ne cède à quelque chantage que ce soit”. Et d’ajouter : “Il y a une position qui a été prise sur la 5G qui est très claire. Nous ne faisons pas de discriminations vis-à-vis de quel qu’entreprise que ce soit, ni chinoise ni américaine. Simplement, nous veillons à nos intérêts de sécurité, à nos intérêts stratégiques”. Le Ministre de l’Économie et des Finances a conclu de la manière suivante : “Ça ne modifie pas d’un iota la position du gouvernement français sur la 5G”.