Smartphones reconditionnés : UFC-Que Choisir tire à boulets rouges sur un vendeur

Smartphones reconditionnés : UFC-Que Choisir tire à boulets rouges sur un vendeur

UFC-Que Choisir revient à la charge concernant la société Beephone. L’association invite en effet les consommateurs à fuir ce vendeur de smartphones reconditionnés.

UFC-Que Choisir ne porte visiblement pas Beephone dans son coeur. L’association de consommateurs n’y va en tout cas pas par quatre chemins dans un récent article consacré à la société proposant des smartphones reconditionnés. “Smartphones reconditionnés – Évitez d’acheter chez Beephone”, titre-t-elle. “Si vous cherchez un smartphone reconditionné, fuyez Beephone”, peut-on aussi lire.

UFC-Que Choisir rappelle avoir donné l’alerte en avril 2019 à propos de Beephone, dont les clients se plaignaient de temps de livraison et de remboursement à rallonge. “Malgré les promesses de l’entreprise, la situation est loin de s’être améliorée”, note-t-elle. Et d’ajouter que “près d’un an plus tard, les témoignages de consommateurs mécontents continuent d’affluer, sur les réseaux sociaux notamment, pour signaler d’importants retards de livraison et de remboursement”. Elle cite l’existence de comptes sur Facebook et Twitter pour dénoncer les déconvenues avec Beephone, mais également les plaintes sur ses propres forums. L’association souligne par ailleurs un paradoxe ayant de quoi faire bondir les clients lésés : le silence radio du côté du service-client et la promotion sur les réseaux sociaux lors de certaines périodes cruciales de l’année comme les soldes ou les fêtes de Noël. UFC-Que Choisir souligne le fait que, malgré l’alerte, Beephone a continué à prendre des commandes en sachant ne pas pouvoir tenir les délais.

Aujourd’hui, le vendeur a indiqué un retour à la normale, avec un délai d’expédition de “2-3 jours”, en ne reconditionnant plus lui-même et en achetant directement des modèles déjà reconditionnés. Concernant les remboursements, le vendeur évoque un manque de trésorerie : “des dizaines de clients attendent un remboursement, mais nous n’avons pas les fonds”. Il a demandé un prêt auprès de la banque. Le vendeur dit que celui-ci devrait ” être accordé d’ici un mois” et qu’il remboursera “alors tout le monde d’un coup”.

Source : UFC-Que Choisir