El Telecom est le 5e opérateur mobile en France avec 2 millions d’abonnés, sans réseau propre

El Telecom est le 5e opérateur mobile en France avec 2 millions d’abonnés, sans réseau propre

Euro Information Telecom a résisté à l’arrivée de Free Mobile et à la chute générale des prix dans le secteur de la téléphonie mobile. Il est aujourd’hui le cinquième opérateur mobile au France.

Les opérateurs mobiles virtuels étaient pendant un temps la seule alternative aux opérateurs mobiles disposant d’un réseau propre pour payer son forfait mobile moins cher. Sauf que l’arrivée de Free Mobile, en 2012, a radicalement changé la donne en entraînant la chute générale des prix dans le secteur de la téléphonie mobile. Les opérateurs mobiles virtuels perdaient ainsi en légitimité aux yeux des consommateurs.

Pourtant l’un d’eux à continuer d’exister et occupe même la cinquième place sur le marché de la téléphonie mobile : Euro Information Telecom (EI Telecom). Filiale du Crédit Mutuel regroupant les marques Auchan Telecom, CDiscount Mobile, CIC Mobile, Crédit Mutuel Mobile et NRJ Mobile, il comptait en effet 2 millions de clients au mois de novembre 2019. CIC Mobile, Crédit Mutuel Mobile et NRJ Mobile représentent d’ailleurs 70 % du parc d’abonnés.

Bien que ne disposant pas de réseau mobile propre, EI Telecom peut compter sur plusieurs marques qui lui permettent de ratisser plus large. Parmi ces marques, deux sont liées à des banques, ce qui permet de cibler les 8 à 9 millions clients de ces banques en leur faisant profiter des synergies comme le financement du smartphone. Avec sa taille, EI Telecom a également plus de poids lorsqu’il s’agit de négocier les capacités de réseau, afin de proposer des prix plus attractifs. Le fait de travailler avec plusieurs opérateurs lui donne d’ailleurs plus de liberté pour la modulation de ses offres.

Avec l’arrivée de la 5G et la hausse potentielle des prix, EI Telecom espère pouvoir améliorer sa rentabilité. Maintenant, au regard des investissements consentis par les opérateurs classiques pour le déploiement des réseaux, reste à voir les conditions d’accès pour les opérateurs virtuels. Il faudra trouver le juste équilibre entre retour sur investissements et différence de prix acceptable pour les consommateurs. Une étude d’Ericsson avait montré que les consommateurs seraient prêts à payer 9 euros de plus par mois.

Source : BFM