France 4 et France Ô tireront leur révérence le 9 août prochain

France 4 et France Ô tireront leur révérence le 9 août prochain

Lancées en 2005 en même temps que la télévision numérique terrestre, France 4 et France Ô vont disparaître des écrans. La date est désormais connue.

Le gouvernement a pris la décision durant l’été 2018 de libérer le canal hertzien de France 4 et France Ô. Ne manquait plus que la date officielle. Selon les informations du Monde, les deux chaînes disparaîtront de la TNT le 9 août prochain. France Télévisions va comme prévu s’en séparer dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel public prévue en 2020, afin de générer 190 millions d’économies à l’horizon 2022.

En compensation de France 4, France Télévisions a lancé récemment un nouveau service destiné aux enfants de 3 à 12 ans : Okoo. Cette nouvelle offre réunit les marques Zouzous et Ludo. Des programmes seront d’ailleurs aussi accessibles en linéaire sur France 3 et France 5, réorganisation des contenus oblige.

S’agissant des programmes ultra marins, le gouvernement a considéré en juillet 2018 que “l’organisation actuelle du service public audiovisuel ne permet pas de donner la visibilité nécessaire aux territoires ultramarins et à leurs habitants.” C’est le cas aujourd’hui à travers la chaîne France Ô dont l’audience “reste encore trop confidentielle”, ses programmes traitant de l’Outre-mer seront ainsi intégrés au sein de la programmation de l’ensemble des autres chaînes de France Télévisions avec notamment un magazine quotidien.

Une nouvelle plateforme dédiée sera également lancée après la fin du 1er trimestre 2020. “Un grand prime sur le grand show des outre-mers”, est aussi à l’étude a annoncé en décembre dernier Takis Candilis, patron des programmes de France Télévisions.

Après la disparition de France 4 et France Ô, se posera la question de leur remplacement sur les canaux 14 et 19. Parmi les possibilités, celle de voir France Info migrer sur le canal 14, soit juste devant BFM TV. M6 et sa chaîne Gulli seraient aussi intéressés par ce positionnement plus visible. S’agissant du canal 19, l’éventualité de l’arrivée d’une chaîne locale est envisagée. Dans les deux cas, le choix reviendra au Conseil supérieur de l’audiovisuel.

 

Source : Le Monde, Puremedias