L’idée d’un abonnement Netflix et Disney+ moins cher avec de la publicité peine à séduire en France

L’idée d’un abonnement Netflix et Disney+ moins cher avec de la publicité peine à séduire en France

Un premier sondage s’est intéressé aux ambitions de Netflix et Disney+ de faire de la VOD avec de la publicité et la réception du projet par les habitants de l’Hexagone. Cela n’est pas très concluant pour le moment.

En attendant les offres, est ce que l’idée même séduit ? D’après une étude menée par NPA Conseil et Harris Interactive, la population française n’est pas vraiment emballée. Face au marché ultra concurrentiel et, dans le cas de Netflix, une forte baisse de régime en terme de croissance, des géants du streaming s’intéressent à la publicité au sein de nouvelles offres. C’est en effet également le cas de Disney+, qui promet cependant une expérience publicitaire satisfaisante, sans abuser des pages de réclame.

La question peut cependant se poser : à l’heure où de nombreux services de SVOD existent et se disputent les parts du marché, cette ambition de créer une offre moins chère mais comprenant de la publicité pourrait elle fonctionner en France ? Une première étude s’est penchée sur l’intérêt suscité par l’idée. La majorité des personnes intéressées sont avant tout ceux ayant déjà un compte Netflix et Disney+.

En effet, sur les 3421 Français de 15 ans et plus interrogés, seulement 12.8% déclare pouvoir être intéressé par ce type d’abonnement chez Disney+ et 24.1% concernant Netflix. Et il apparaît que les non-abonnés aux services sont bien moins intéressés (14.4% pour Disney+ et 17.1% chez Netflix) que ceux utilisant déjà la plateforme, à savoir 38.6% des abonnés Disney+ et 35.7% des abonnés Netflix.

Il convient cependant de rappeler que le prix de ces offres n’est pas communiqué, ni la quantité de publicité ou la forme qu’elle prendra (interruption régulières des programmes ou une pub intercalée entre chaque épisode…). Une forte baisse de tarif pourrait changer ces chiffres par exemple, mais difficile d’imaginer une inversion de la tendance. Ces offres sont prévues pour la fin de l’année au moins aux États-Unis.

Source : Offremedia